Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Le Contexte    Mar 9 Juin - 14:59

Contexte


Avant de vous mettre à lire le contexte récent détaillé, nous voulions vous informer de divers points. Afin de rassembler autour d’une passion commune le plus grand nombre, le staff a décidé de prendre pour base, outre l’œuvre de Tolkien, les films Le Hobbit de Peter Jackson. Afin d’éclaircir les incohérences entre les deux œuvres, la première partie traitera de l’intégration des films au contexte.
Afin que tout soit clair, le contexte récent débutera en même temps que l’expédition naine visant à reconquérir Erebor. Les éléments qui seront avancés sont issus de l’œuvre de Tolkien mais également un peu des idées farfelues de votre staff. En effet, les premiers éléments de l’intrigue que nous souhaitons vous faire vivre à travers la vie du forum seront dévoilés.
Ainsi et afin de simplifier votre lecture, nous avons opté pour un contexte non chronologique. Après un rapide explicatif sur l’intégration de la Trilogie du Hobbit, nous avons donc choisi d’effectuer un contexte par région. En effet, la Terre du Milieu est vaste et selon la région de votre choix, votre personnage ne connaîtra pas ou peu les événements se déroulant ailleurs. Toutefois, nous vous conseillons bien évidemment de lire l’intégralité du sujet pour une meilleure compréhension des intrigues qui se dérouleront sur le forum.

Bonne lecture et bien évidemment, nous sommes là pour répondre à chacune de vos interrogations.



La conquête d’Erebor

2941 du Troisième Âge : Gandalf rencontre Thorin à Bree, en Eriador. C’est de cette rencontre fortuite (sic) que naquit le rêve d’Écu-de-Chêne. En effet, près d’un siècle plus tôt, dans les geôles de Dol Guldur, le Pèlerin Gris avait rencontré Thráin qui, avant sa mort, lui avait confié la clé d’Erebor ainsi qu’une carte qui le mènerait à une entrée dérobée (ce passage diffère des films).
Mais il manquait un compagnon à la compagnie de Thorin Écu-de-Chêne. Gandalf proposa alors un Hobbit de la Comté, Bilbo le cambrioleur. Malgré les réticences du Roi des Nains et ses propres réticences, Bilbo partit pour une aventure qui le changerait à jamais.

Au cours du voyage, la Compagnie traversa les Terres Sauvages de l’Eriador. C’est là, dans la trouée des Trolls, qu’ils furent pris au piège par les Géants Maléfiques. Il fallut la ruse de Bilbo pour gagner du temps et l’intervention décisive de Gandalf pour les sauver. Mais très vite, les aventuriers furent la cible des orques qui se mirent à leur chasse. L’intervention de Radagast et la connaissance du terrain de Gandalf leur permit de se sauver. Bien que franchir les frontières de Foncombe, pour un Nain, n’était pas réellement synonyme de salut et moins encore de plaisir.

Toutefois, ils trouvèrent l’aide du Seigneur Elrond, tel qu’il l’a toujours fait pour les voyageurs. Et la Compagnie partit de la Cité elfique, laissant Gandalf aux prises avec Saruman au cours d’un Conseil Blanc houleux. La traversée des Monts Brumeux fut terriblement éprouvante avec la croisée d’êtres de légende mais aussi et surtout le piège de Gobelinville qui se referma sur eux. Là encore, Gandalf les sauva d’une terrible fin. Bilbo, de son côté, rencontra Gollum et s’empara de son anneau.
Mais à peine crurent-ils s’être échappés qu’une menace plus grande encore vint les mettre en péril. Azog le Profanateur, que tous croyaient mort, les traquait et son souhait le plus cher n’avait pas changé : éradiquer la lignée de Durin. Au cours d’un affrontement terrible, la Compagnie faillit sombrer et dut sa survie à l’intervention des Aigles.

Au cours des jours suivants, Thorin et ses compagnons cherchèrent à fuir l’influence d’Azog. Sans relâche, l’orque pâle les traquait. Ils reçurent alors l’aide de Beorn le Changeur de Peau et la route de la Compagnie les mena vers la Forêt Noire. Ils durent alors à nouveau se séparer de Gandalf qui avait une autre tâche à accomplir.
La traversée des bois fut terrible pour les Nains qui lentement, perdirent l’esprit avant de se retrouver la cible des araignées qui s’étaient rendues maîtresse de certaines partie des lieux. Mais grâce à l’anneau, Bilbo put leur venir en aide avant que les Elfes ne terminent de les sauver des créatures maléfiques. Mais le sauvetage fut de courte durée. La rancoeur des Elfes et de leur Roi envers les Nains était tenace et la Compagnie se trouva emprisonnée. L’intervention avisée du Hobbit leur permit de s’enfuir alors que le Palais même du souverain elfique subissait l’attaque d’orques menés par Bolg, fils d’Azog, venu poursuivre l’œuvre de destruction de son géniteur envers les Nains. Mais ils parvinrent à s’enfuir et à trouver l’aide d’un homme d’Esgaroth qui leur fit traverser le fleuve.
De son côté, Gandalf enquêta sur l’homme appelé Nécromancien se trouvant à Dol Guldur. Lorsqu’il se rendit dans la forteresse maléfique, il comprit que Sauron était de retour. Ce dernier vainquit le Magicien et le fit prisonnier. Il fallut l’intervention du Conseil Blanc, en l’occurrence Galadriel, Elrond et Saruman, pour le libérer et repousser Sauron qui s’enfuit vers l’Est.

La suite de l’aventure permit aux Nains de trouver refuge et aide à Esgaroth. De là, ils partirent pour Erebor mais, lors de la tentative pour retrouver l’Arkenstone, Smaug le Doré fut réveillé et, ivre de rage après un terrible combat, il s’en alla à l’assaut de la Cité des Hommes du Lac. Ceux-ci durent leur salut à Bard qui élimina le Dragon. Erebor était libre et désormais revenue en possession des Nains. Mais l’assaut du Dragon avait une nouvelle fois mené la ruine sur les hommes et ceux-ci décidèrent de se rendre auprès des Gens de Durin afin de leur réclamer leur dû. En cela ils reçurent le soutien des Elfes.
Mais Thorin avait été touché par le mal du Dragon et refusa toutes discussions. La guerre semblait inévitable lorsqu’aux armées d’Elfes et d’hommes fit face l’armée de Dáin Pied d’Acier. C’est à cet instant que les orques firent irruption et une alliance entre les peuples libres se fit naturellement. La Bataille des Cinq Armées débuta ainsi.
Au cours de cette bataille, Fili fut assassiné par Azog sous les yeux de Thorin et de son frère Kili. Ce dernier fut à son tour vaincu par Bolg qui trouva la mort en affrontant Legolas fils de Thranduil. Enfin, Thorin et Azog s’entretuèrent. L’intervention des Aigles et de Beorn mit en déroute les armées orques et ainsi s’acheva la Bataille des Cinq Armées.



Le Rhovanion

Au cours des dix années succédant la Bataille des Cinq Armées, le Rhovanion connut une période de calme et les peuples (Elfes de la Forêt Noire, Nains d'Erebor et Hommes de Dale) purent renouer des liens amicaux. En 2951, Sauron se déclara ouvertement à l’Est et trois de ses fidèles serviteurs, les Nazgûl revinrent dans la Forêt Noire pour reprendre la forteresse de Dol Guldur. Les araignées repeuplèrent le Sud des bois et les orques s’y firent en nombre.

Chez les Elfes, Thranduil continua de régner sur son peuple, le conservant à l’abri des dangers. Son fils Legolas voyagea à travers la Terre du Milieu mais revint toujours auprès de son père et de son amie Tauriel. Toutefois, après la Bataille des Cinq Armées, le peuple elfique se montra moins refermé sur lui-même et les échanges avec les hommes de Dale furent réguliers. Ils le furent bien moins avec les Nains bien que la haine d’autrefois semblait moins grande et le commerce entre les deux peuples put renaître.

En 2944, Bard devint Roi de Dale et put entamer la reconstruction de son pays. Sous son règne, les hommes de Dale connurent une période de paix et de prospérité. A sa mort, son fils Baïn lui succéda. Il fut le premier à ressentir la menace venant de la Forêt Noire et des Hommes du Rhûn bien qu’aucune bataille d’envergure ne fut engagée.
Son fil Brand lui succéda et permet aujourd'hui au Pays de Dale de connaître une période d’expansion. Toutefois, les routes deviennent de moins en moins sûres.
Parmi les hommes du Nord, les Béornides occupaient la face occidentale de la Forêt Noire. L’arrivée de forces maléfiques dans les bois rendit leur traversée périlleuse et plusieurs fois ils tentèrent d’étendre leur malveillante emprise par-delà les arbres. Mais le peuple de Beorn maintiennent les routes sûres et permettent aux échanges commerciaux de se poursuivre.

Dáin des Monts du Fer prit place sur le trône d’Erebor. Sous son règne, la Montagne Solitaire retrouva sa splendeur et son influence sur la région. Habiles commerçants, les Nains firent bénéficier à toute la région de leur savoir-faire. Peu à peu, les Montagnes Grises se vidèrent de leurs habitants, las des risques encourus dans ces terres sauvages infestés de créatures maléfiques.



La Lórien

Il ne s’est pas produit d'événements notables dans le pays des Elfes de Galadriel et Celeborn. Le peuple de la Lórien reste toutefois caché aux yeux du monde et parmi les hommes de nombreuses légendes entourent leurs souverains, en particulier la légendaire Galadriel.



Les Nains

Outre Erebor, redevenue le centre de leur Royaume, les Nains poursuivaient de peupler les Montagnes Bleues et les Monts du Fer.
Le peuple des Montagnes Bleues prospéraient et bénéficiaient d’échanges fructueux avec la Capitale Naine d’Erebor, avec les Rôdeurs d’Eriador ainsi que les Elfes de Círdan. Ce peuple est connu comme un peuple habile dans le commerce et prompt aux voyages à travers la Terre du Milieu afin de tirer bénéfice de leur talent au négoce.
Beaucoup parmi les Monts du Fer s’en allèrent rejoindre leur Roi en Erebor mais il en resta à exploiter les mines de fer. Ceux-là continuent à vivre paisiblement et à fournir aux peuples libres les matières premières à la fabrication des armes.
Enfin, certains quittèrent Erebor. A leur tête se trouvait Balin qui, en 2989 entreprit de reprendre la Moria. Une colonie fut établie dans la plus importante Cité Naine et elle envoya des signes encourageants. Toutefois, voilà plus de quinze années que seul le silence émerge de Khazad-dûm et le pire est à craindre pour  Balin et ses gens.



Le Rohan

Jusqu’en 2980, Thengel régna sur le Rohan. Durant son règne Saruman se proclama Seigneur d’Isengard et commença à fortifier des défenses autour de la tour d’Orthanc. Le Roi du Rohan reçut les conseils avisés d’un personnage entouré de mystère répondant au nom de Thorongil.
A la mort du Roi, son fil Théoden lui succèda. Longtemps son règne fut paisible et le seul fait notable vint de la mort de son beau-frère et de sa sœur. Homme de cœur, Théoden fit venir leurs enfants à Édoras où il les éleva comme s’ils étaient siens.

Au Nord, Saruman tient l’Isengard. Dans le secret le plus absolu il utilisa le Palantir se trouvant à Orthanc. Après cela, il ne fut plus jamais le même et la corruption s’abat subrepticement sur la Citadelle.



Le Gondor

Durant de nombreuses années Ecthelion II fut l’Intendant de Gondor. Sous son règne, Sauron se dévoila en Mordor. Face à la menace, Ecthelion fut un Intendant prudent. Après une nouvelle éruption de la Montagne du Destin, l’Ithilien se déserta définitivement de ses habitants et seuls des troupes y stationnèrent.
En dehors de timides escarmouches, il n’y eut de combat entre les forces du Mordor et de Gondor. Cependant, la hardiesse des Corsaires d’Umbar empoisonnaient la vie du dernier Royaume en exil. Suivant les conseils d’un mystérieux conseiller, Ecthelion consentit à ce que celui-ci attaque Umbar. Thorongil remporta une grande victoire face aux Corsaires, permettant à l’Intendant de pouvoir organiser le Gondor face à la menace grandissante à l’Est.
Cette menace, c’est son fils, Denethor II qui devrait y faire face en compagnie de ses fils Boromir et Faramir. Peu à peu, les combats se font plus durs et, au centre des convoitises se tient Osgiliath jusqu’alors défendue farouchement par les hommes de Gondor.



L'Eriador

En Eriador souffle un vent d’espoir.
A Fondcombe, dans le plus grand secret est élevé le dernier Chef des Dúnedain du Nord. Pour les elfes il se nomme Estel (Espoir) mais son véritable nom est Aragorn. Alors que l’obscurité grandit, les gens d’Elrond voient en l’ultime héritier d’Elendil le salut de la Terre du Milieu. Ainsi, ils l’élevèrent et lui fournirent un enseignement digne et poussèrent toujours sa curiosité. A sa majorité, il endossa petit à petit son rôle et voyagea à travers la Terre du Milieu.
Poursuivant l’œuvre qu’ils s’étaient assignés à la disparition des Rois d’Arnor et d’Arthedain, les Rôdeurs continuèrent à veiller sur les frontières de l’Eriador et, à la demande du Pèlerin Gris, ils accentuèrent leur protection sur un peuple insignifiant, les Hobbits. Ceux-là vivaient dans la joie et la prospérité et parmi eux, les aventures du désormais vieux Bilbo provoquaient admiration des plus jeunes et moqueries des plus anciens. Celui-ci a désormais légué ses biens à son neveu, Frodo. Parmi ces legs se trouve un mystérieux anneaux.

Point d'orgue du début de notre contexte :
En l’An 2971, Gandalf rencontra Aragorn en Eriador. Le vieux Magicien conseilla alors aux Dúnedain de réinvestir Fornost et de demander l’aide des Nains et des Elfes afin de fortifier la place et en faire une base pour protéger plus efficacement l’Eriador des avancées de Sauron. Bien qu’il ne souhaita pas en être le Gouverneur, Aragorn céda à la demande de Gandalf et les travaux débutèrent. Aujourd’hui, en 3010 du Troisième Âge, ils se terminent et un gouverneur devra bientôt être nommé.

Passage en l'an 3011 du Troisième Âge


EVENT : All Along The Watchtower


Mois de Ninui

Au Rhovanion, la Bataille des Terres Brunes
Le septième jour de ce mois marque l’anniversaire du roi Brand. Cependant, un émissaire du Gondor vint informer son Intendant de l’arrivée d’un corps expéditionnaire ennemi sur les rives de l’Anduin. Accompagné de Thranduil et de ses hommes, Boromir prit la tête d’un corps expéditionnaire gondorien. Ils traversèrent Mirkwood où ils firent face aux araignées. Ils obtinrent la victoire au prix de pertes. Cependant, ils poursuivirent leur quête.
Lorsqu’ils sortirent de Mirkwood, ils furent informés qu’un avant poste elfique avait été mis à sac par des corsaires. Tous ensemble, ils partirent à l’assaut des félons. Le combat tourna à leur avantage mais l’ennemi reçut le renfort des terribles númenóréens noirs et de leur chef doté de pouvoirs magiques. Alors que la défaite se profilait, une cohorte de cavalerie bardide vint à leur secours accompagné de béornides. L’ennemi prit la fuite mais les pertes furent nombreuses. En outre, la cargaison avait pu atteindre son but. Son contenu resta mystérieux. Cependant, l’interrogatoire d’un prisonnier permit de savoir qu’il s’agissait de quelque chose de vivant.
Cette quête dura une dizaine de jours.

Résumé de la Bataille des Terres Brunes par Boromir.


En Eriador, la Bataille de Fornost
Le dix-huitième jour de ce mois, Fornost fêta sa reconstruction. Dans la splendide citadelle des rôdeurs du Nord se retrouvèrent les fiers cavaliers du Rohan, les elfes du Lindon, de Mirkwood et d’Imladris, les nains des Montagnes Bleues et les hobbits de la Comté. Tous ensemble ils participèrent aux célébrations et au grand banquet. Cependant, une fois la nuit tombée, les gardes aperçurent au loin une armée en approche. Celle-ci venait du Royaume d’Angmar et était menée par le Roi Sorcier.
Durant la nuit suivante débuta une terrible bataille. L’assaillant disposait d’un surnombre écrasant mais la résistance des défenseurs fut féroce. Au cours de cette nuit sanglante, le Roi Sorcier dévoila ses maléfices par l’entremise de drakes qui faillirent lui offrir la victoire. Cependant au prix de lourds sacrifices, d’actes de bravoure exceptionnels et d’une tactique militaire ingénieuse, la victoire fut arrachée par les défenseurs et Fornost fut sauvée.

Résumé de la Bataille de Fornost par Gandalf.

Plus de détails de l'Event dans Chronologie - Début de l'Aventure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
 

Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Sur le Seuil... :: Chronologie et Contexte-