Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 [Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Elfe Sylvain
avatar
Eraën
Feat : Paul Bettany


Messages : 100

Date d'inscription : 30/11/2015

Localisation : En vadrouille

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 8 Mar - 10:15

La bataille faisait rage, avant de, tout à coup, s’interrompre lorsqu’une lourde brume blanchâtre s’éleva tout autour de nous. C’était à peine si je pouvais distinguer le corps d’un homme que je venais d’abattre. Non, je ne le voyais plus, c’était chose faite. Et puis ce fut autour de la température de baisser incroyablement rapidement pour se transformer en un vent glacial, presque polaire. Ne pas baisser sa garde, voilà quels étaient les autres. Au contraire, j’étais plus concentré que jamais, sentant que rien qui vaille n’allait arriver. Mais quoi ? Je commençais à avoir de plus en plus froid. Heureusement, ma cape de bure me protégeait à peu près, en étant suffisamment épaisse pour mon confort. Des tambours se mirent à raisonner dans la vallée, faisant monter la pression d’un grand. Mais qu’allait-il arriver, bon sang ? J’étais à la fois hâté et angoissé de le savoir. Ce qu’on pouvait dire, c’est que la mise en scène était réussie. Ce qui venait à nous était prometteur d’un grand malheur.

L’air sentait la magie à plein nez mais je ne parvenais pas à localiser de point de naissance de tout ce mal. J’étais en réalité aveuglé par la brume avant qu’un hurlement effroyable ne déchire le silence. Chaque cheval fut pris de panique, à tel point que leur cavalier dut mettre pied à terre. Nous ne pouvions pas nous permettre d’avoir des alliés aussi peu fiable. Tout ce que j’espérais, c’était que des cavaliers de notre troupe ne décident pas de s’enfuir eux aussi. Les humains sont tellement imprévisibles… Notre roi nous demanda alors d’être prêts pour la bataille. Et ça, prêt, je l’étais. Plus remonté que jamais, malgré le stress et l’angoisse, je l’avoue, je restais campé sur ma position. Et tout à coup je les perçus. Des êtres maudits et maléfiques se dressaient parmi les humains ennemis. Ça avait semblait pourtant si simple au départ, il fallait forcément qu’il y ait un élément ou plutôt des éléments perturbateurs. Etrangement, j’étais aussi impressionné que j’avais hâte de les affronter. Mais plus ils avançaient, plus mon incertitude progressait. Leur taille, leur aura et tout ce qu’ils dégageaient n’était pas pour me rassurer. Mais j’avais une telle soif de sang que j’en tremblais d’impatience. Je profitais de l’inattention de mon ennemi face à moi pour lui assigner un coup de dague mortel, avant que, tout à coup, je ne vois l’un de ces monstres, un Núménóréen si mon analyse était exacte, se diriger droit vers moi. Et particulièrement agressif.
Lancé de dé:
 

Je retirai une flèche de mon carquois et lui tira une flèche bien entre les deux yeux. Mais rien. On aurait dit que ce monstre était particulièrement insensible à mon attaque. Une deuxième flèche, cette fois dans le thorax et il flancha quelques peu, mais continua sa progression vers moi. Il n’y avait rien à faire, il semblait avoir la peau dure comme du cuir. Heureusement un elfe qui passait par là vint s’en occuper, détournant l’attention du Núménóréen. Le bruit des épées qui se confrontaient retentissait dans les airs, en même temps que pleuvait le sang sur une terre jonchée de cadavres.

Lancé de dé:
 

Lancé de dé:
 

A présent, c’était au tour de deux humains de vouloir m’affronter. Plus en colère que jamais, j’étais remonté à bloc. Je ne faisais plus attention au danger, je préférais foncer dans le tas et décapita le premier, tandis que le second m’assigna un coup d’épée au niveau des côtes. Je lâchai un cri de rage et d’une douleur certaine, me tourna vers lui et lui planta ma dague dans les entrailles qui se déversées sur le sol, avant que ne l’achève en lui tranchant la gorge. Moi qui étais d’habitude un bon guerrier, la rage m’emplissait. Je n’avais pas su faire face au Núménóréen qui m’avait attaqué, trop confiant là où il ne fallait jamais l’être, qui plus est contre un ennemi dont j’ignorais tout, de ses origines à la manière dont il fallait le combattre. Le prochain j’aurai sa peau, j’en étais sûr… Je m’en faisais le serment.








Dernière édition par Eraën le Mar 8 Mar - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 8 Mar - 10:15

Le membre 'Eraën' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Tauriel
Feat : Evangeline Lilly


Messages : 47

Date d'inscription : 04/12/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 8 Mar - 18:34


All Along The Watchtower
Event

Tauriel savait très bien que se battre contre des corsaires n’était pas la finalité de la chose. Cela aurait été trop simple. Malgré la vivacité des corsaires contre lesquels ils se battaient tous, elle savait que les corsaires n’étaient pas venus seuls. Il ne pouvait en être autrement. Ce n’était pas possible que des corsaires puissent accoster comme ça et mettent à mal plusieurs races comme ils venaient de le faire.

La bataille faisait rage, les elfes, les hommes se battaient avec courage contre les ennemis qui se présentaient à eux. Et Tauriel se battait également avec tout le courage qu’elle pouvait avoir ainsi que toute l’énergie dont elle pouvait faire preuve. Elle était une guerrière. Elle aimait se battre et faire morde la poussière aux ennemis qui pouvaient se présenter à elle. Ce n’était donc pas bizarre de la voir se battre aussi bien au milieu de tous les hommes qui se battaient. Parce que si on regardait bien qui se battait, elle était une des seules femmes à se battre contre les corsaires. Mais chacun son truc. Elle n’était pas très douée pour la diplomatie. Elle finirait par faire une bourde. C’était certain. Sa place était plutôt au côté du diplomate pour éviter des  évènements diplomatiques graves types meurtres ou tentative de meurtre. C’était carrément plus son truc à elle. Comme ce qu’elle pouvait faire maintenant en accompagne le Roi. Certes elle n’était pas collée à lui pour le protéger mais elle gardait toujours un œil sur lui du coin de l’œil. Et puis Thranduil était un grand garçon. Il savait se protéger seul.

Alors que Tauriel se disait que tout allait dans leurs sens, des tambours retentirent au loin. Des tambours lourds qui annonçaient pire que ce qu’ils avaient affronté pour l’instant. L’épaisse brume blanche n’annonçait jamais rien de bon de toute façon. Puis il fit également froid, bien trop froid pour que cela ne soit normal. Ce qui la marqua le plus fut le flocon de neige qu’elle récupéra au creux de sa main. Elle le regarda un instant, un long moment pour tout dire avant qu’elle ne relève les yeux pour regardait ce qu’il se passait. Elle entendit quelqu’un demander de ne pas baisser la garde et elle releva alors ses lames qu’elle avait baissées. Elle regarda Thranduil échanger un long regard avec l’autre dirigeant et elle reposa son attention sur ce qui arrivait sur eux. Il ne fallut longtemps avant que ses yeux ne remarquent les êtres noirs qui se matérialisaient devant eux. Elle les reconnut ou du moins reconnu la description qu’elle avait eu des Núménóréens Noirs. Puis la voix monta entre eux, monta dans le silence qui s’était fait.

Spoiler:
 

Et il ne fallut pas longtemps avant que les combats ne recommencent. Un corsaire la sortit de ses pensées et elle se ressaisit, attaquant toutes armes devant. L’homme qui lui faisait face répliqua alors, lui donnant plusieurs coups. Qui laissèrent des marques, une sur la joue et une autre sur le bras mais rien qui empêcha Tauriel de lui enfoncer sa lame entre les deux omoplates alors que celui-ci était à terre. Puis un autre arriva, beaucoup facile puisqu'elle le tua d'un coup bien placé à la gorge.

Spoiler:
 

Puis son regard se posa sur Thranduil. Le roi fixait un des Núménóréens Noirs. Quand son regard se posa sur ce dernier, Tauriel remarqua sa « prestance » et le fait qu’il tuait les gens sans le moindre mal. Et il se dirigeait vers Thranduil avec une détermination sans faille. Alors Tauriel ne pensa pas plus. Elle s’élança alors vers le Núménóréen Noir. Une tentative désespérée peut-être mais elle faisait le pourquoi elle était là. Protéger le Roi. Elle sauta devant celui-ci, toutes armes dehors et il ne lui fallut pas longtemps avant que l’ennemi soit devant elle. Elle était plus petite que lui et leva les yeux vers le haut de l’espèce d’ombre. Elle vit arriver le coup mais ne put rien faire pour l’empêcher. La lame qui s’abattue sur elle l’envoya plus loin. A des mètres de sa position initiale. Elle eut mal. Franchement mal. Surtout quand elle découvrit la plaie qu’elle avait également sur le ventre. Elle était grande, douloureuse mais également assez superficielle. Elle n’était pas morte. Ce qui était une bonne chose. Parce qu’elle avait eut plus de chance que les malheureux que le Núménóréen  Noir avait tués avant.


It is our Fight


Dernière édition par Tauriel le Mar 8 Mar - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 8 Mar - 18:34

Le membre 'Tauriel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Thranduil
Feat : Lee Pace


Messages : 840

Date d'inscription : 31/12/2014

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 8 Mar - 21:22


Le bruit des tambours résonna. Les gondoriens et les Elfes ayant déjà combattu les esclaves de Sauron par le passé savaient ce que cela annonçait.

“Ils arrivent pour vous faucher !”

D'une œillade, le roi détourna son attention de la raclure qui reçut de la main de Demenor un présent juste mais bien trop honorable pour lui : une mort rapide.

Une brume dense et pâle déferla sur les terres comme une vague macabre, annonciatrice de funestes événements. Le roi elfe serra les dents. Son pressentiment se concrétisait et pour une fois, il aurait aimé se tromper. Très vite, tout s'envoila et l'Anor se perdit derrière le manteau blanc qui les couvrait, accompagné par un froid glacial. Ce n'était pourtant pas un temps naturel et le regard du roi se rembrunit.

Tandis que Thranduil ordonnait à ses Elfes de se tenir sur leur garde, il se rapprocha quelque peu de Boromir.   “Sauron nous envoie un redoutable ennemi. Ce combat ne sera pas aussi facile que le précédent.”

Puis le silence tomba, comme une chape d'acier, ne laissant plus que le vent bruisser à leurs oreilles et c'est là que le Sinda sût. Il resserra la bride de son grand cerf blanc, lorsqu'un son inhumain, violent et cauchemardesque terrassa la lande telle une onde. Soln se cabra, comme les autres animaux, terrifié par ce son extirpé du brouillard. Thranduil sentit l'échine de la monture frissonner et il se pencha sur lui pour murmurer quelques mots elfiques à son oreille, sa main posée sur son encolure. Mais cela ne fut pas suffisant. Ainsi, ils ne pourraient combattre ensemble cette menace.

“Laissez vos montures !”

Qu'il ordonna alors que lui-même posait pied à terre. Le cerf poussa un râle avant que son maître ne murmure quelques mots à son oreille. Puis il s'écarta et l'animal partit au trot, visiblement heureux de quitter cet endroit.

“Maetho i megil dhîn !” Tenez-vous prêts !

Le brouillard sembla s'estomper un peu et chacun put retrouver une vision acceptable. C'est là qu'ils virent les silhouettes ennemies se dessiner sur une colline à quelques pas de là. Si des corsaires venaient grossir les rangs de ceux déjà présents, ils étaient accompagnés par d'autres hommes, éminemment plus sombres et menaçants. Des núménóréens noirs... lointains parents des dúnedain. La noirceur qui se dégageait de leur être était presque palpable. Plus rien en ces hommes n'était à sauver. Plus rien ne subsistait de leur humanité. Ils étaient les parfaits antagonistes des grands hommes d'Eriador et de Gondor d'aujourd'hui. Si ces derniers étaient les protecteurs de la vie en Terre du Milieu, ceux là étaient nés pour l'anéantir. Le combat serait assurément plus rude pour les Hommes aujourd'hui. Les yeux bleus du roi se froncèrent lorsqu'ils aperçurent le chef de cette horde mortelle. La magie venait de lui, cela ne faisait aucun doute. Immense, son corps avait subit de multiples altérations dans le but de le rendre plus effrayant et plus redoutable. Une abomination. Sur le visage de Thranduil naquit une moue de dégoût. Le chef des núménóréens noirs croisa le regard du roi qui, dans un élan, dégaina Ninquelotë, baissant le menton sans le quitter des yeux.

Les corsaires formaient une nouvelle ligne sombre sur l'horizon proche lorsque la voix de leur chef se fit entendre, se voulant intimidante et pleine d'assurance. Thranduil pinça ses lèves albes avant qu'un sourire de mépris ne les anime. Qu'il vienne au lieu de parler.

Un homme se rua sur le roi Elfe, hachette en main, poussant hurlement barbare. D'un mouvement sec, Silpion décrivit une courbe, lacérant le torse du présomptueux, sans lui adresser le moindre regard. Mais d'autres se jetèrent sur le roi et les lames d'argent goûtèrent leur sang impur.

Il ne perdait pourtant de vue le núménóréen qui avançait à grands pas vers lui. Aucun de ses hommes fraîchement arrivés ne prenait Thranduil pour cible. Ils savaient que le roi était la proie de leur maître et le toucher maintenant aurait été une immense bravade pour ne pas dire une erreur mortelle. Ainsi, plus aucun homme noir ne l'approcha plus. Le dernier roi des Elfes se tourna vers leur chef, prêt à en découdre avec lui. Sa colère cependant s'éveilla lorsque le monstre trucida d'un seul mouvement les Hommes et les Elfes qui se trouvaient sur son chemin. C'est alors qu'il la vit. Tauriel se rua sur le  núménóréens, s'interposant entre lui et son roi. Son cœur fit un bond.

“Tauriel ! Baw !” Tauriel, non !

Eut-il à peine le temps de crier mais c'était déjà trop tard. La créature immonde se débarrassa d'elle sans la moindre considération, essuyant d'un revers la moindre bravade. Les flammes d'ire se répandirent dans son être. Cette abomination paierait cher pour cet affront.


Dédééééé:
 

Le núménóréen noir se dressa devant lui, épée en main. Il n'attendit pas une seconde et l'arme fendit l'air pour s'abattre sur le roi. Le roi Elfe pencha le haut de son corps vers l'arrière, tenant un instant dans un équilibre parfait avant se redresser, sa lame d'argent sifflant dans un tintement flûté en tailladant la poitrine du serviteur de Sauron. Il ne parvint pourtant qu'à rayer son armure tout au plus. La battre ne serait pas une tâche facile mais cela ne l'effrayait pas. Rien dans une bataille ne l'était.

Silpion et Ninquelotë frappaient sans cesse, se heurtant à leur adversaire, cette énorme épée dentelée qui, une fois plantée dans un corps, devait tout arracher d'un seul mouvement. La différence de taille était significative et pourtant rien n'aurait sût briser l'argent elfique qui les constituait, pas même la plus effroyable volonté de cette terre.

Dans cette danse de coups qu'ils échangeaient inlassablement, Thranduil analysait l'être sans âme. Dans ses yeux d'un bleu mortel brûlait une fureur inhumaine, alimentée sans doute par son, maître. Ses coups étaient des coups de marteau et le Sinda savait qu'il devait éviter chacun d'entre eux. La bête frappa fort et Thranduil dût retenir le coup de ses deux mains. Son visage se tenait presque tout contre celui du serviteur du Mal. Son haleine effleurait le visage du roi et était tout bonnement immonde. Une puanteur cadavérique s'échappait de sa bouche rongée par le froid et la mort.

“Tu ne peux pas m'atteindre et tu ne verras pas même la couleur de mon sang. Misérable créature. Je marcherai bientôt sur ton corps et sur ceux des tiens.”

Le regard du roi de Mirkwood s'endurcit davantage. Une épreuve de force opposant les deux belligérants. Très vite, le monarque sut qu'il ne tiendrait pas longtemps dans une telle position car son ennemi possédait une force supérieure à la sienne. Ainsi, il devait se dégager de cette lutte au plus vite. Poussant un cri rageur, Thranduil fit glisser Silpion entre les dents cruelles de l'acier de la bête, mettant fin à ce duel. Puis dans un mouvement si vif que l'autre n'eut pas de contrer, le bout de Ninquelotë remonta à la verticale tailladant le visage du núménóréen, lui offrant une balafre qui traversait sa face, passant entre ses yeux sinistres.

Le monstre fut comme pris d'une rage subite et dans un élan qu'il accompagna d'un hurlement terrible, son épée s'abattit sur le roi. Ce dernier effectua un vif mouvement de recul mais ce ne fut pas suffisant. La pointe de l'arme toucha son bras. Le choc fut si violent que l'armure se brisa. L'acier fut retenu par l'armure mais il était tout de même parvenu à toucher la chair du souverain qui fut violemment repoussé en arrière. La douleur était cuisante mais Thranduil se redressa. Son bras manquait maintenant de force et le sang ruisselait le long de son bras, gouttant au bout de ses doigts jusqu'à Ninquelotë. Avec une difficulté qu'il peina à masquer, il rangea Ninquelotë. Silpion tourna dans sa main valide, prête pour l'affrontement. Le visage du núménóréen était -davantage- déformé par un immonde sourire sadique tandis qu'il regardait le roi, tête inclinée.

Le fils d'Oropher planta son regard dans le sien, plus acéré que jamais, lèvres pincées derrière un sourire mauvais alors qu'une goûte noire perlait le long de la face du monstre.

“Je vois la couleur de ton sang.”

Et l'autre perdit soudain son sourire et l'Elfe se remit en garde.


The last Elvenking
Truth is we had no choice. We'll try to shield those we can. No better world, let this end. Mothers cry, our boys die,
But we'll stand until the end


Dernière édition par Thranduil le Mer 9 Mar - 10:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 8 Mar - 21:22

Le membre 'Thranduil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor
avatar
Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 2:03

Cayla ▲ Demenor ▲ Edhelwen ▲ Eraën ▲ Tauriel ▲ Thranduil
All Along The Watchtower


Il ne lui avait pas fallu longtemps pour se remettre du départ soudain de sa robe et elle avait rapidement drapé sa cape autour de sa taille avant de rejoindre les soigneurs alors que les premiers blessés arrivaient. Elle aurait le temps de se lamenter plus tard, si elle survivait à cette journée, et elle fit ce qu'elle avait à faire, le tumulte des combats tout près devenant un bruit de fond tandis qu'elle pansait des plaies ou observait les gestes millénaires des elfes pour les reproduire sur un blessé plus loin. Lentement, elle s'était rapprochée de la ligne de combat, ignorant les combattants encore debout pour se concentrer sur ceux au sol. Les remettre sur pied ou s'assurer qu'ils survivent le temps qu'on puisse les amener à l'écart.
Cayla, sexy gondorian nurse:
 
Parfois c'était trop tard, ou les dégâts étaient trop importants, et elle reprenait son avancée, essuyant machinalement le sang qui tâchait ses mains sur l'épais tissu de sa cape avant d'arriver au suivant, priant silencieusement pour ne pas découvrir un visage connu. Peu importe lequel, y compris celui de l'elfe albinos qui avait osé lui tirer dessus à Minas Tirith. Hommes et elfes, trop nombreux étaient ceux qui payaient le prix de la bataille en cours, qu'elle espérait bientôt terminée.

Elle avait d'abord cru qu'il s'agissait des battements de son cœur résonnant à ses oreilles, avant qu'elle n'entende les derniers mots de l'ennemi que Demenor achevait. «Ils arrivent pour vous faucher!» Des tambours, lourds et menaçants, alors que les regards se tournaient vers le fleuve et cette brume qui n'avait rien de naturel, tout comme ce froid soudain et le silence qui s'abattit sur eux. Le calme avant la tempête, ils n'avaient encore rien vu malgré les épreuves qu'ils avaient traversés ces derniers jours. Les horreurs de Mirkwood n'avaient été qu'un échauffement... Elle sentit les tremblements violents qui agitaient le jeune gondorien qu'elle tentait de sauver, à peine plus vieux qu'elle mais déjà trop faible pour lutter, cesser brutalement lorsque le hurlement retentit, envahissant la vallée. Mais son regard était fixé sur les hauteurs, là où de nouveaux ennemis s'avançaient. Numénoréens Noirs... Traîtres. Son sang s'était glacé en comprenant ce qui se trouvait désormais en face d'eux, alors qu'une colère instinctive brûlait dans sa poitrine, toute gondorienne, conditionnée par des siècles de haine entretenue envers ces cousins lointains.

Puis il y avait eu cette voix rauque presque nocive enserrant sa gorge de peur, ses poings serrés pour ne pas fondre en larmes devant cette chose qu'elle voulait fuir de tout son être, et trois mots pour ne surtout pas le faire. Pour le Gondor. N'attendant pas que les combats reprennent, elle s'était relevée et dirigée vers un autre blessé. Trop tard. Pour le Gondor. Ils auraient besoin de tous les combattants disponibles s'ils voulaient voir le soleil retrouver sa chaleur. À nouveau debout à la recherche de soldats à aider, elle s'était soudain trouvée face à un corsaire, épée au poing, s'avançant vers elle. Figée, elle avait réalisé qu'elle n'avait aucun moyen de se défendre, et elle avait vu ses pas s'accélérer alors que sa gorge se serrait.
Cayla vs Corsaire:
 
Mais il l'avait dépassée avec un cri barbare, préférant l'elfe déjà aux prises avec plusieurs adversaires à quelques mètres. Clignant des yeux et retrouvant finalement sa respiration, elle accéléra le pas et s'agenouilla auprès d'un homme dont l'armure portant l'Arbre Blanc.




Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Jeu 10 Mar - 3:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 2:03

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor
avatar
Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 15:34

All Along The Watchtower


Cayla, Tauriel, Edhelwen, Eraën, Thranduil & Demenor
Je ne réfléchis plus, je ne fais qu’un avec mon arme et ma lame fend les airs. Face à moi, les guerriers sont aguerris, mais je parviens à en tuer deux. Je ne m’arrête pas, repoussant la douleur au plus profond de mon être. Les terres avant tout, nous devons nous battre. Les cris sont terribles, les pas font vibrer le sol, et les chocs des lames nous ébranlent. Mais je refuse de céder. Coups après coup, je tente de repousser l’avancée de nos ennemis. A défaut d’en embrocher, au moins, je les ralentis. Et là, un homme fait retentir une menace, comme une prédiction néfaste. Sans lui donner le plaisir de constater que son annonce puisse avoir un quelconque effet sur nous, je l’empale, plantant ma lame sous son menton, comme pour lui faire ravaler ses mots. Je repris le combat aussitôt, ne m’attardant pas sur le temps changeant, ni sur la peur qui pouvait légitimement nous étreindre. Même si je transpire sous l’effort, mon bras ne ralentissant pas la cadence, je sens un vent froid piquer mes joues et mes mains. Après avoir blessé un ennemi et avoir coupé une main, je constate que mon souffle dessine un nuage de fumée. Le combat s’arrête étrangement lorsque des bruits retentissent. Je reprends mon souffle, toujours aux aguets mais cherchant surtout à comprendre ce qui se passe.

Je tourne instinctivement mon regard vers là d’où émerge un cri. Terrible. Déchirant. Et je n’aime pas du tout ce que je vois. Des Numénoréens… mais pas n’importe lesquels. Des damnés, des traitres. Mon cœur se serre et ma rage se contient difficilement. Ma poitrine se soulève et s’abaisse tandis que je reprends mon souffle en fixant celui qui semble mener les troupes. Et ses mots… Si je pouvais l’empaler là, maintenant… Comment ont-ils pu nous trahir. Comment peut-on avoir tant de maléficience en soi ? La rage m’envahit. Vivre libre ou mourir. Vivre Gondorien ou mourir. Mourir pour le Gondor. Mourir pour Arda.

Spoiler:
 

Nos hommes poussent un cri, comme surgi des limbes, et le combat reprend de plus belle. Je prends mon élan, pour frapper un Corsaire. Mais ce ne sont plus eux que je vise. Oh non, ce sont les Numénoréens.  Porté par la colère de mes ancêtres, je me précipite vers l’ennemi, me débarrassant de deux corsaires au passage, en leur tranchant purement et simplement la gorge. Et en voilà un devant moi. Hurlant à plein poumon, je prends mon élan et me lance dans un combat violent contre un Numénoréen. J’abats mon bras vengeur, mais le traitre parvient à esquiver. En dépit de la douleur, je ne baisse nullement en intensité, frappant, abattant ma lame encore et encore, de plus en plus vite. Vers les jambes, vers le cou, vers les bras, roulant moi-même sur le côté pour éviter des répliques. Le choc est violent, le bruit est assourdissant. Feinte, plongée, il semble un danseur lui aussi. Un coup que je me prends au visage le déconcentre un instant, m’empêchant de profiter d’une ouverture. Sentant comme une ombre dans mon dos, je me retourne prestement, à temps pour enfoncer la lame dans l’intestin d’un corsaire. Et de trois.

Seulement, lorsque je me retourne pour affronter de nouveau le Numénoréen noir, je constate avec aigreur qu’il n’est plus là. Un cri rageur m’échappe. Et malgré l’épuisement, la colère gronde en moi avec une telle vigueur que je me jette de nouveau dans le combat, tentant de me frayer un chemin vers les ennemis, sans faire attention à ce qu’il se passe réellement autour de moi.

acidbrain




Pour le Gondor



Dernière édition par Demenor le Jeu 10 Mar - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 15:35

Le membre 'Demenor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 20:29

SAISON UNE




Cayla ; Demenor ; Edhelwen ; Eraën ; Tauriel ; Thranduil

Un manteau de neige drapa la colline. A défaut d’être d’un blanc immaculé, la vallée avait pris une couleur cramoisi, ensanglantée par tout ce sang versé. Dans ce décor désolé semblable aux jardins de l’Enfer, la bataille n’était pas encore finie. Beaucoup luttèrent encore de tout leur être contre les forces de l’Ennemi. Trop d’hommes et de femmes libres avaient péri et continuaient de choir non loin de cette maudite forteresse de Dol Guldur.

« Mon Seigneur, derrière-vous ! » Un gondorien s’interposa entre le fléau d’un núménóréen et sa proie, le fils de Denethor. Malgré son armure, le soldat sentit quelques côtes se briser sous le choc. Bénéficiant de cette malheureuse diversion, Boromir parvint à planter le núménóréen de sa lame. Le Capitaine Général s’en débarrassa et en vit un autre tomber, transpercé de plusieurs flèches. « Tenez bon mes frères ! Allons chercher la victoire ! Libérons nos terres de ces âmes damnées ! » A peine eut-il fini, le futur Intendant ouït sonner un cor.

Le cor du Pays de Dale. Une troupe de cavaliers fonça aux triples galops sur l’étendue de neige écarlate. Ils arrivaient de l’Est de la Forêt Noire, ainsi ils ne l’avaient pas traversée et subit ses ravages.  La terre trembla et le voile du blizzard se déssépéssit après leur passage, dégageant le court horizon qu’ils avaient alors et tous purent apercevoir la cavalerie s’engager sans attendre dans la bataille. Bien pâle copie du Rohan mais efficace, l’assemblée sema le chaos dans les groupes ennemies. Les montures percutèrent les corsaires avec une rare violence. Le Mal vit son armée se faire piétiner. Des os se brisèrent sous la chair, des membres s’arrachèrent du reste des corps. Dans sa fougue, un jeune homme de Dale percuta un núménóréen. Le choc entre l’homme et la bête en course fut si brutal que sa nuque se brisa lorsqu’il s’écrasa dans le tapis poudreux.

Certains corsaires tentèrent de fuir vers l’Anduin ou bien encore Dol Guldur, mais ce fut en vain. Parmi les soldats de Brand s’était jointe une créature des plus singulières et nul ne put arrêter sa fureur. Un ours brun géant s’occupa de mettre un terme à la fuite des lâches et les expédia droit dans les ténèbres tant chéris par leur Maître. Après sa première mission, Beorn, le changeur de peau s’attela à soutenir les siens tandis que des bardides retinrent les derniers fuyards. Il réduisit la liste des núménóréens de nouveau en arrachant la tête de l’un deux avec sa puissante mâchoire, l’envoyant à plusieurs mètres de là. La guérisseuse gondorienne accablée par l’horreur autour d’elle et employée à soigner les guerriers put voir la fameuse tête voler au dessus d’elle. Sa compagne elfe qui l’avait soutenue depuis le début de ce cauchemar assurait ses arrières, empêchant l’ennemi de l'interrompre.

Mais au coeur de la bataille, alors qu’il fut prêt à mettre un terme à l'existence du Roi Elfe, le Maître núménóréen dessina une courbe de sa terrible épée et tua un cheval et son cavalier. La carcasse s’échoua entre l’esclave de Sauron et sa proie. « L’âge des elfes est terminé. Meurs fils d’Ilúvatar. » Sans attendre, il plongea par dessus l’animal et chargea de nouveau Thranduil.

Tauriel, trop loin de son souverain ne put agir que par nécessité. Sa défense la poussa à rejoindre l’un de ses semblables et à tenir leur position ensemble.  

De son côté, Boromir s’engagea de nouveau dans un bain de sang. Un autre homme de Númenor le prit pour cible. Les forces du Mal ne désiraient en aucun cas revoir le dirigeant à venir du Gondor rentrer chez les siens. Leur duel le mena aux côtés de l’un de ses capitaines, lui aussi occupé avec l’un des traîtres d’antan. « Ils sont coriaces mais les hommes du Gondor le sont plus encore. »


Point sur la situation


La fin est proche les amis. Le massacre va prendre fin. Le Roi Brand a envoyé du renfort pour mettre un terme à cette tuerie. La majorité de leurs victimes sont des Corsaires. Beorn, lui, tue tout ce qui bouge -qui ne soit pas alliés, rassurez-vous. Ainsi, par leur intervention, vous voilà plus que soulagés et en bien meilleure posture. Même si la neige sous vos pieds n’est devenue qu’une mer de sang, vous êtes encore là, vivants, prêts à vous battre. Votre ultime combat se présente devant vous. Éliminez ceux qui restent.

Attention à ne pas surestimer vos adversaires, les núménóréens noirs restent des hommes. Ils sont certes particulièrement puissants mais une flèche bien placée les achèvent, ils ne sont pas immortels. En rare exception, des núménóréens peuvent avoir une affinité à la magie (comme le Chef ici) mais cela ne les rends pas plus invincibles, simplement plus difficiles à tuer.

Nous commençons ce dernier tour de dés par le vaillant Demenor. Mon ami, tu vas devoir, au côté de ton capitaine Boromir, affronter plusieurs núménóréens. Pour l’instant deux approchent. Mais ce ne sont pas les seuls, d’autres arrivent. Tu lanceras un dé 6 pour en connaître le nombre. Ton score fonctionnera par pair.
1 et 2 = Un adversaire.
3 et 4 = Deux adversaires
5 et 6 = Trois adversaires.

Ensuite, un second dé 6 te donnera la difficulté de ton combat. Six étant le plus difficile. A la fin de ton combat, un troisième dé 6 t’indiquera qui de toi et/ou Boromir se retrouvera blessé.
1 et 2 = Demenor est blessé.
3 et 4 = Vous l’êtes tous les deux.
5 et 6 = Boromir est touché.
Le plus haut chiffre de chaque paire signifie une vilaine blessure et inversement.
Qu’importe les résultats, vous parviendrez à vous débarrasser de tous vos ennemis.

Passons aux guerriers de Mirkwood, Tauriel et Eräen. Vous devez impérativement faire équipe. Le premier à poster lancera deux dés 6 pour découvrir combien d’ennemis vous aurez à affronter. Si vous avez plus de 7 inclus, ajoutez-vous deux núménóréens. (Exemple : 4 et 5 = 9 corsaires + 2 núménóréens )
Afin d’en venir à bout sans trop de difficultés, il vous faudra obtenir un total de 10 points en lançant chacun un dé 6. Si le résultat est inférieur, vous aurez des difficultés. De ce fait, un dernier dé 6 évaluera l’étendue de vos dégâts. Qu’importe l'issu des dés, vous êtes victorieux.

Du côté de leur Roi, Thranduil, le núménóréen sorcier ne démord pas. Il faut que tu te sortes de là. Tu lanceras un dé 6 pour savoir de quelle manière tu parviens à lui échapper. 6 sera la façon la plus difficile, 1 la plus simple. Après cela, tu auras le loisir de tuer comme bon te semble. Deux dés 6 t’indiqueront combien de têtes tu pourras couper. Tout les trois points, tu ajouteras un núménóréen à ton compte.

Et nous finissons cette situation avec les infirmières les plus sexy, Cayla et Edhelwen. Vous êtes toutes deux ensemble à nouveau et tentez de soigner les blessés mais vous êtes sans cesse attaquées.
De cet fait, Edhelwen, tu assures la défense de ta partenaire. Un núménóréen vous veut du mal. Tu lanceras un dé Oui/Non pour savoir si tu y parviens à lui tenir tête. En cas d’épic fail, tu seras blessée mais tu parviendras tout de même à tuer ton adversaire. Un dés 6 t’indiquera la gravité de tes blessures. 6 étant le plus fort.
Cayla de ton côté, tu soignes les guerriers. Tu dois être rapide et efficace. Deux dés Oui/Non saura si tu parviens à garder ton efficacité. En cas d’épic win, tu sauveras tout le monde mais tu arriveras même à tuer (par tes propres moyens) un corsaire. Un Oui/Non reste neutre, tu n’échoue quasi pas. En cas d’épic fail, tu lanceras un dés 6 pour connaître l’entendue de tes pertes tout au long de tes soins.

Je vous remercie pour votre participation à ce premier évent en Arda. Vous avez été super ! Cela a été un grand plaisir de mjiter ce groupe et de vous en faire baver What a Face

Bravo à tous et tenez bon pour ce dernier tour. Après vous pourrez reposer dans vos tombes ♥️

Amour, gloire et poney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
Gondor
avatar
Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Sam 12 Mar - 16:16

All Along The Watchtower


Cayla, Tauriel, Edhelwen, Eraën, Thranduil & Demenor
J’entends le cor, qui me ramène à moi. Il fait doucement retomber ma colère tandis que je porte le regard sur l’horizon. Si le sol est rouge du sang allié et ennemi, le ciel se teint d’un peu d’espoir. Le cri des hommes de Dale résonne et me redonne des forces. Il nous redonne à tous des forces d’ailleurs. La débandade s’installe chez nos ennemis. Les voilà en train de fuir et moi-même je vois passer un … ours ? Beorn sans doute. Je suis bien heureux de la tournure que prennent les événements. Le destin semble jouer en notre faveur. Je reprends le combat, désormais porté par la foi et la confiance. Nous ne sommes pas seuls. Je poursuis ma lutte contre les traitres. Ils doivent périr, ils doivent savoir qu’on ne trahit pas impunément le Gondor. Alors que la sueur perle sur mon front, je distingue à mes côtés la silhouette de Boromir. Celui-ci me désigne alors deux Numénoréens qui marchent droit sur nous. Ma poigne se resserre fermement sur mon épée, quand j’aperçois à mon tour…

Spoiler:
 


…un troisième adversaire approcher de notre duo. Deux contre trois, nous pouvons réussir. Le Capitaine du Gondor et le Capitaine des Gardes de la Fontaine. Nous avons déjà combattu ensemble, je sais quel guerrier il est. Nous échangeons un regard, nul besoin de parole, et nous nous jetons à corps perdus dans le combat, chorégraphiant une danse complexe et dangereuse, mais parfaitement maitrisée.

Spoiler:
 

Les coups pleuvent, de part et d’autre. Nos ennemis sont malheureusement bien organisés et ne se marchent pas dessus. Les épées s’entrechoquent et à plus d’une reprise, je suis déséquilibré, tout comme Boromir. Prenant mon élan, je saute alors, abaissant ma lame pour l’enfoncer dans le cœur d’un traitre, mais celui-ci parvient à dévier mon coup, tandis qu’il autre me frappe dans le dos de son bouclier. Poussant des cris animaux, je frappe, encore et encore. Tête, tête, tête, bras, tête, ventre… je vise toutes les zones que je pense mal protégées mais les parades sont efficaces. Cela dure un bon moment, et nos visages commencent à porter les traces de la fatigue. Boromir augmente la pression sur l’un de nos ennemis, et je parviens à lui enfoncer ma lame dans la moelle épinière. Mais les deux autres chargent, nous séparant, mon Capitaine et moi. Je ne saurais dire combien de temps nous sommes aux prises avec ces deux traitres. Assez pour que je me souvienne de toutes mes leçons sur l’histoire du Gondor, assez pour que la fatigue vrille mes nerfs. J’évite de justesse une émasculation peu plaisante tandis que mon rival effectue un enchainement redoutable, et perds mon épée.

Spoiler:
 

Une pirouette au sol pour désarçonner mon rival qui chute à son tour, me plantant sa lame dans mon flanc. La douleur est fulgurante et je crois bien que c’est elle qui me fait résister tandis qu’il enserre ma gorge de ses mains mécréantes. Je peine à respirer, pense à mes enfants, priant pour que quelqu’un de bon s’occupe d’eux. La souffrance est réelle mais je parviens à maintenir ses mains assez écartées pour qu’elles n’empêchent pas totalement l’air de passer. Puis dans un soulagement, j’ouïs le doux son de sa peau et de ses organes à mesure que Boromir enfonce sa lame dans sa chair. Je fais un geste de la tête à mon capitaine, qui se penche pour savoir comment je vais,  histoire de lui signaler que je suis vivant. Et j’en profite pour prendre quelques secondes et souffler. Je plisse les yeux sous la sueur, le sang et la douleur, avant de baisser le regard et de porter ma main sur ma plaie. C’est poisseux. Et ce n’est pas beau à voir. Mais aucun organe n’est touché, c’est surtout une très belle entaille qui risque de s’infecter et qui sera un peu pénible, je devine déjà qu’elle me gênera dans la bataille. Néanmoins, je n’en mourrai pas et n’en garderai aucune séquelle, à part une cicatrice si les soigneurs la recousent comme il faut. J’attrape alors la main de Boromir qui m’aide à me remettre sur pieds et me tend mon arme, tandis qu’un troisième larron fonce sur nous. Parade, frappe, frappe, parade, je ne sais plus qui donne les coups ou les reçoit entre Boromir et moi, d’autant qu’il faut éviter les coups perdus des combattants autour de nous. Mais c’est alors qu’une ouverture apparait. En un regard, nous comprenons, Boromir et moi, ce que nous voulons faire. Je me contracte totalement, tandis que mon Capitaine fait un mouvement pour se placer dans le dos de notre adversaire… et nous enfonçons tous deux, exactement en même temps notre épée dans sa poitrine et son ventre alors qu’il vient de lever son bras pour m’achever. Sa lame tombe lourdement sur le sol, bientôt suivi par le reste de son corps. Je reste immobile respirant péniblement, avant de porter une main à mon entaille, pour arrêter le sang et ne pas l’aggraver inutilement en attendant les soins qui la feront disparaitre, et je porte mon regard trouble sur la lande, à la recherche de nos alliés.

acidbrain




Pour le Gondor



Dernière édition par Demenor le Sam 12 Mar - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Sam 12 Mar - 16:16

Le membre 'Demenor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Eraën
Feat : Paul Bettany


Messages : 100

Date d'inscription : 30/11/2015

Localisation : En vadrouille

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 16:59

La bataille continuait à faire rage, plongeant le paysage dans un décor digne des plus profondes abîmes de la cruauté. Le sang coulait abondamment sur les terres du pays de Dale. Mes vêtements et mon visage étaient éclaboussés par le liquide vital qui s’échappait du corps de nos ennemis communs. Entre les corsaires et les núménóréens, je ne savais plus où donner de la tête. J’alternais entre mes flèches et ma dague, dans une valse à la fois élégante et meurtrière. Les elfes avaient cette particularité de se mouvoir avec grâce et légèreté, chose dont les hommes semblaient être dénués. Eux combattaient avec plus de bestialité, quoiqu’on ne puisse pas dire que je faisais moi-même dans la tendresse et dans la dentelle. J’avais en moi cette rage, cette fureur de vaincre et de tuer qui m’animait, et qui me renvoyait à plusieurs souvenirs pas toujours des plus heureux. Je revoyais le visage de ma mère quand elle avait découvert que, encore jeune, j’avais tué des orques non pas par nécessité mais par simple plaisir. Si seulement elle savait combien d’êtres j’avais assassinés, ne serait-ce que pour mon « travail ». Je ne l’avais pas revue depuis des années, et je devais bien avouer qu’elle me manquait. J’étais la chair de sa chair, le sang de son sang, et pourtant j’étais tellement différent. Un albinos au goût du sang…

Le combat s’éternisait, et j’étais mût par l’énergie de la guerre, ne ressentant quasiment aucune fatigue physique. Il fallait lutter, coûte que coûte, ne serait-ce que pour mon peuple et pour ceux qui avaient perdus la vie dans les tours de guet et sur le champ de combat, humains comme elfes. Je ne pouvais décemment pas laisser leur sacrifice impuni. Soudain, je me retrouvais face à une jeune elfe que j’avais connue, fut un temps. Un temps lointain. Tauriel, je me souvenais du nom de la rouquine. Nous nous retrouvâmes face à face et, dans un regard échangé et entendu, nous mîmes dos à dos pour lutter ensemble contre l’ennemi qui semblait increvable. Et pourtant leurs corps jonchaient le sol.

Lancé de dés:
 

Nous nous retrouvâmes aux prises avec deux humains plutôt coriaces. Je me retrouvais contre un mastodonte aux bras aussi larges que mes cuisses. Certes je n’étais pas épais, mais il y avait des limites à toutes choses. Le combat fut dantesque, houleux, et épique. Je contrais ses coups, il contrait les miens. Tout à coup je vis la lame de l’adversaire de Tauriel la frôler de peu. Je dégainais une flèche et la lui envoya entre les deux yeux, tandis que la jeune elfe abattit mon propre adversaire. Quand on parle d’un travail d’équipe ! Je la remerciais du regard.

Lancé de dé:
 

Enfin, plus personne. Je regardais autour de nous, les dégâts étaient considérables. Nous avions abattus plus d’ennemis que je ne le croyais. Je poussais un profond soupir de soulagement, qui ne fut que de courte durée. La guerre n'était pas encore gagnée... Je regardais brièvement mon roi, toujours aux prises avec le núménóréens. Il était un guerrier redoutable que j’avais toujours respecté, seulement j’avais pu voir que pour lui aussi la tâche n’avait pas été aisée, si j’en jugeais par l’état de son armure. Mais jusqu'à présent nous avions vaincu. Et c’était tellement bon. Mais combien de temps cela durera-t-il ?







Dernière édition par Eraën le Mar 15 Mar - 14:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 16:59

Le membre 'Eraën' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :


--------------------------------

#4 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Thranduil
Feat : Lee Pace


Messages : 840

Date d'inscription : 31/12/2014

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 21:32


La douleur le traversait mais il l'ignorait. Il en avait déjà connu de semblables par le passé et même si cela était rare, il se souvenait de chaque épine. Le sang coulait encore de sa blessure et pour ce qu'il pouvait en juger, elle n'était pas anodine. Cela ne l'empêcherait pas de continuer le combat à court terme, cependant, l'adversaire qui lui faisait face était plus fort que lui. Il devait trouver une parade pour s'en débarrasser ou tout du moins lui échapper, à défaut de pouvoir lui trancher la gorge.

Leurs épées se heurtaient. Le roi Elfe était particulièrement attentif aux moindres mouvements du núménóréen noir pour mieux les appréhender et éviter ses coups. Chacun d'entre eux étaient semblables à des coups de marteau et le prochain contact, il le savait, risquait de lui être fatal. Il tourna sur lui-même, la lame dentelée et maudite passant à un cheveu de sa gorge pâle. Son bras valide harcelait le belligérant, répondant à ses agressions avec une hargne similaire. Au fond de lui, Thranduil enrageait contre le monstre et cette maudite engeance qui s'extirpait sans cesse du ventre replet du Mordor. Le mal n'en finirait-il jamais de pondre des abominations ? Leur combat prendait-il fin un jour ? Jusqu'à son dernier souffle il se tiendrait entre lui et son peuple.

La danse macabre des épées dont les lames crissaient l'une contre l'autre semblait ne jamais prendre fin. Pourtant, ce qui devait arriver arriva. Le núménóréen noir eut le dessus. Il frappa fort de sa main droite, percutant au torse l'armure de l'Elfe qui fut projeté en arrière, Silpion lui étant arrachée de la main. Au contact du sol, il serra les dents, son bras semblant se déchirer une nouvelle fois. Il n'eut pas le temps de se lever que devant lui, l'ombre le surplomba, faisant soudain naître un froid glacial dans son être. Il se pencha puis saisit le roi à la gorge, le soulevant, ses pieds touchant à peine le sol neigeux. Le contact de la main du monstre contre sa peau le brûlait littéralement.
Le roi affronta le regard bestial et sans vie de l'abjection dont il avait balafré l’œil quelques instants auparavant. Il tenta de se défaire de sa poigne à la force insondable mais rien ne suffit. L'autre leva son arme, un sourire maléfique déformant sa face sinistre. Il allait le tuer. Un sentiment terrible l'oppressa soudain, un frisson de peur remontant subitement le long de son échine. Ce n'était pas possible. Sa vie ne pouvait s'arrêter là, de cette façon... Son esprit refusait de se soumettre à cette simple idée. Pourtant, pendant un instant seulement, ses yeux, grands ouverts, ne voyaient plus le suppôt de Sauron. Un voile était descendu sur ses yeux cérulés, lui offrant une vision de douceur infinie. Il voyait les rivages blancs dont on lui avait tant parlé lorsqu'il était enfant, lorsqu'il côtoyait encore les Noldor. A ses pieds, des vagues timides s'échouaient sur le sable ivoirin et lorsqu'il se retourna, il la vit... Evranï portait une longue robe blanche avec laquelle le vent jouait, portant avec lui les douces effluves de son parfum. Plus belle et plus rayonnante que jamais, elle lui offrit un sourire emprunt d'un bonheur sans limite, celui de le revoir. Puis il se fana doucement, libérant de ses grands yeux verts une tristesse et une inquiétude insondables.

“Goheno den...” Pardonne-lui...

Le Sinda fronça son regard, ne comprenant pas ces mots. Il tenta d'approcher d'elle de lui parler, mais le voile se déchira et il retrouva face à lui la bête qu'il avait laissé dans son combat. Une haine sans commune mesure irradia son corps à lui en brûler les yeux. Il ne mourrait pas aujourd'hui. Il ne laisserait pas son peuple et son fils affronter seuls la menace qui grondait en Terre du Milieu. L'air commençait à lui manquer et son cœur pulsait dans ses tempes à l'en assourdir. Il entendit soudain un cor résonner, traversant la plaine, saisissant les ennemis qui se figèrent un instant, les yeux tournés vers l'origine de ce son. Thranduil le reconnut sans le moindre effort. Brand, souverain de Dale, allié des Elfes et du Gondor, chargeait les troupes ennemies. Le damné tourna sa tête glaciale et décharnée vers l'horizon, immobilisant sa main, et grimaça avant de retourner son attention sur le Sinda. Ce dernier crispa sa mâchoire. Puisque de son bras valide il était désarmé, le roi se servi de celui qui était blessé et dont le sang se répandait encore sur la neige blanche. Dans un élan vif dont il ignora le supplice, il saisit Ninquelotë et planta la lame dans l'articulation de l'épaule du núménóréen. Surpris, le sorcier le jeta à terre de colère.

“L’âge des elfes est terminé. Meurs fils d’Ilúvatar.”

“Tu n'es pas digne de prononcer ce nom !”

Cracha-t-il avec rage et tandis que le monstre allait le frapper une dernière fois, un cavalier bondit soudain. L'archer voulut frapper le chef de cette horde maléfique mais l'animal et son cavalier furent abattu sans réserve, leurs corps sans vie s'échouant aux pieds de Thranduil.

Les dés de la fin !:
 

Le visage mortel du bardide ensanglanté près du roi elfe était vidé de son âme immortelle. Poussant sur ses talons, Thranduil attrapa Silpion et rangea Ninquelotë au fourreau. En hâte, il se releva, le monstre fonçant sur lui, sans doute trop agacé que l'Elfe puisse encore respirer. Tout se passa en à peine quelques secondes. Alors que Thranduil allait lever son bras pour se protéger d'une ultime attaque, lorsqu'il entendit le son vibrant de pas derrière lui. Un léger sourire ourla ses lèvres. Sûr de lui, le núménóréen fonça sur sa cible en poussant un cri monstrueux et le roi ne bougea pas d'un pouce. Silpion décrivit une courbe, le roi la plaçant contre sa poitrine, libérant le chemin à une ombre qui fonçait sur eux. Soln surgit de derrière son maître. Lancé à pleine vitesse, l'animal frôla le roi dans un mouvement parfaitement calculé. Baissant la tête, les bois en avant, il chargea le núménóréen qui n'eut pas le temps de réagir. Le monstre fut littéralement balayé, projeté à plusieurs mètres en arrière.

Soln revint vers son maître, la tête droite, ses nasaux soufflant furieusement. Lui aussi avait toujours eu son orgueil... Le Sinda flatta sa tête aussi blanche que la neige, lui susurrant quelques mots en elfiques. Mais il le savait, le sorcier ne serait pas vaincu aussi facilement. Pour se débarrasser de lui, il fallait le priver de ses hommes. Son bras, lacéré, lui faisait un mal atroce et ce n'était pas son unique blessure. Mais le moment de se lamenter n'était pas venu. Enfourchant le majestueux cerf pâle, il donna une légère impulsion des talons sur le flanc de l'animal qui partie au galop, sachant exactement ce qu'il devait faire. Il mena son maître sur les corsaires et de l'estoc et de la taille, il mit fin à leur vie, libérant certains de ses elfes mais également des gondoriens. Il croisa Boromir et Demenor lorsqu'ils achevaient leurs adversaires, aperçut Eraën et Tauriel se débarrasser des leurs. Un ours énorme passa près de lui, attrapant au vol un corsaire qui poussait des cris suraigus de terreur. Trois núménóréen passèrent sur le fil de son épée d'argent et de nombreux corsaires ne parvinrent lui échapper. Bien qu'il s'était ragaillardi, il agissait surtout dans l'urgence car face à leur chef, leurs forces seraient insuffisantes.


The last Elvenking
Truth is we had no choice. We'll try to shield those we can. No better world, let this end. Mothers cry, our boys die,
But we'll stand until the end


Dernière édition par Thranduil le Mar 15 Mar - 15:40, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 21:32

Le membre 'Thranduil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Tauriel
Feat : Evangeline Lilly


Messages : 47

Date d'inscription : 04/12/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 23:07


All Along The Watchtower
Event

Tauriel s’était retrouvé à terre après avoir essayé de protéger son roi. De manière tout à fait catastrophique d’ailleurs. Parce que Thranduil se battait toujours avec l’ennemi mais en plus, il était blessé maintenant. Elle avait échoué (une nouvelle fois) à effectuer son devoir. Elle savait bien sûr que le roi était tout à fait capable de se battre seul, parce qu’il était vieux, tacticien et qu’il était le roi. Mais il l’avait emmené avec lui pour cela et la voilà terre, une longue entaille sur le ventre et plusieurs autres sur le visage. Ce qui était bien sûr le résultat de son échec à se battre contre les ennemis qui étaient arrivés il y a maintenant quelques instants.

Toujours à terre, le nez dans le sang et la boue, Tauriel grogna tout en essayant de se relever. Une première tentative fut infructueuse puisqu’un des corsaires faillit lui trancher la gorge. Il fut arrêté par l’un des alliés des elfes et Tauriel fut rapidement sur pied après ça. La douleur qui irradiait son ventre et les muscles de son dos était intense, elle avait rarement ressentit ça. Mais elle supportait, parce qu’il y avait encore une bataille à mener et qu’elle était loin d’être terminée. Elle ramassa ses armes, tombées avec elle tout en évitant plusieurs corsaires qui essayèrent de lui trouer la peau à coup de lame.

Et quand elle récupéra les dernières flèches, Tauriel se retrouva nez à nez avec un elfe trop blanc pour que cela soit normal. Elle le connaissait, elle avait su son nom mais là, sur le moment, Tauriel n’en avait aucune idée. Parce qu’elle avait la tête dans les combats et un œil sur ce qu’il se passait avec Thranduil. Mais elle hocha la tête du même mouvement que celui de l’elfe et ils se mirent tout les deux dos à dos. Elle sortit ses larmes avant de regarder les adversaires qui se présentaient à eux.

Spoiler:
 

Un corsaire se présenta devant elle et un autre devant son allié. Elle le regarda dans les yeux, prête à en découdre. Parce que quoi qu’il en soit, s’il elle devait mourir aujourd’hui, elle le ferait en combattant. L’homme qui se trouvait devant elle était lourdement armé et semblait tout aussi prêt à en découdre qu’elle. Il avait ces flammes dans les yeux qu’elle devait aussi sûrement avoir. Elle n’avait pas ressenti cette excitation depuis longtemps et malgré la douleur qui persistait, Tauriel avait une espèce de rage de vaincre qu’elle avait rarement connue.

Elle se mit en garde, fonçant rapidement sur son adversaire. Le combat fut rude. Les coups s’enchaînaient rapidement, chacun touchant l’autre le plus durement qu’il le pouvait. Puis Tauriel prit un coup plus fort que les autres, dans le ventre ce qui eut pour effet de raviver la douleur dûe à la plaie mais aussi d’aggraver les choses. Le souffle court, la jeune femme en reçut un autre, moins fort mais qui l’atteignit aux côtes cette fois ci. Une douleur de plus avant que la jeune femme ne se ressaisit et ne coupe la tête de l’homme d’un coup sec porté tout en se relevant. Puis elle sentit une lame la frôler et elle retourna son attention vers l’homme avec lequel elle se battait. Une flèche venait d’atteindre le corsaire et Tauriel en profita pour l’achever avant de porter son regard sur le blond.  

Spoiler:
 

Quand Tauriel reprit son souffle et que son esprit s’éclaira un peu, elle se rendit compte que tout était terminé. Les corsaires avaient été vaincus et ils étaient encore debout. Ils avaient gagné la bataille. Avec des pertes mais ils avaient tout de même gagné. Un soupir passa ses lèvres alors que l’excitation redescendait dans le sang de la jeune elfe. Elle porta sa main à son abdomen avec une grimace, la douleur revenant au galop et les autres s’ajoutant à celle-ci. Mais qu’importe la douleur, Tauriel était debout.




It is our Fight


Dernière édition par Tauriel le Lun 14 Mar - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 23:07

Le membre 'Tauriel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor
avatar
Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 16 Mar - 17:29

Cayla ▲ Demenor ▲ Edhelwen ▲ Eraën ▲ Tauriel ▲ Thranduil
All Along The Watchtower


Parcourant le champ de bataille, elle essayait de sauver le plus de monde, même si l'issue de l'affrontement semblait s'assombrir de minute en minute. L'ennemi les surpassait en nombre, parfois en force selon les combattants, et les blessures qu'elle voyait partout baignait le sol de sang, imprégnant la neige de ce rouge vif. Accompagnée de l'elfe qui avait lutté avec elle contre l'Immense Horreur, elle avançait malgré tout. Puis un cor sonna, et une nouvelle troupe se joignit à eux, changeant une nouvelle fois l'issue de ce combat. Cette fois ils pourraient repousser corsaires et numénoréens, cette fois ils... Une tête passa au dessus d'elle, rayant son visage d'une traînée de sang alors qu'elle la regardait passer, avant de voir l'énorme ours auteur de ce lancé. Trop gros pour être un ours normal... Le fameux change-peaux des Beornides? Tournant la tête pour interroger sa compagne, elle se tut en la voyant repousser les assauts d'ennemis de ses flèches, admirant sa rapidité et son agilité pendant quelques instants pour finalement reprendre ses soins avec plus d'ardeur.

Cayla, sexy gondorian nurse, le retour:
 

Si elles arrivaient à temps pour aider certains, d'autres rejoignirent hélas les Ténèbres et elle ne put que fermer leurs yeux avant de passer au suivant. Éviter les nombreux combats en cours n'était pas simple, rester en vie aussi, mais elle continuait. Peu importe le sang et le froid qui trempaient son semblant de robe, si elle pouvait sauver une personne de plus. Les bruits du métal qu'on heurtait avec haine, les cris de rage et d'horreur, juste des bruits qu'elle ignorait autant qu'elle le pouvait pour se concentrer sur ses gestes. Ceux qu'elle avait appris durant une vie qu'elle avait cru définitivement terminée, alors qu'elle avait cru en un autre avenir. Se relevant pour rejoindre un autre soldat tombé dans la neige écarlate, son regard se posa un instant sur le fils de l'Intendant et le Capitaine qui luttaient ensemble, la faisant discrètement sourire malgré tout. Plus loin c'était l'elfe albinos et celle aux cheveux de feu qui affrontaient vaillamment leurs adversaires. Derrière elle, celle qui la couvrait et ses flèches mortelles. Et partout autour la mort, alliée comme ennemie, mais elle ne lui faisait plus autant peur.

Les mêmes gestes, parfois trop tard, mais la Dame de Lebennin faisait tout ce qu'elle pouvait pour en sauver le plus possible. Pour que ce qui n'avait été qu'une soirée agréable ne se soit pas complètement transformée en désastre. Repoussant les mèches brunes qui s'étaient échappées de sa coiffure, elle aida un gondorien à se relever et lui tendit son épée, écarquillant les yeux lorsque celui-ci s'était malgré tout agenouillé dans la boue Merci ma Dame. Elle avait senti ses joues rougir alors que l'homme retournait se battre, avait lancé un regard étonné à l'archère et s'était finalement dirigée vers un elfe au sol.




Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Mer 16 Mar - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 16 Mar - 17:29

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 16 Mar - 21:31

SAISON UNE




Cayla ; Demenor ; Edhelwen ; Eraën ; Tauriel ; Thranduil

Le núménóréen noir se redressa en toute hâte. Alors qu’il releva la tête, il vit plus loin le fils d’Oropher lui échapper. Qu’importe. Regardant autour de lui, l’homme de Sauron comprit qu’il avait échoué. Ses troupes avaient failli et le fils de l’Intendant vivait encore. Lucide, le commandant se fraya un chemin hors du champ de bataille pour mieux disparaître.
« Dago i ! Dago i !» Tuez-le ! Tuez-le ! !Hurla alors l’un des capitaines elfes mais nul ne sut l’arrêter ni le retenir. Un elfe s’opposa à cette fuite, il tira une flèche, en vain, avant que sa cible ne lui coupe les deux mains d’un coup de lame. Il s’en suivit un combat cruel bien que le núménóréen n’ôta plus la vie. Il fit bien pire que cela. Il se contenta d’estropier ses adversaires, ils les mutilaient sans une once de pitié et de clémence. Avant de complètement disparaître, ses prunelles de glace se posèrent sur Boromir, ce dernier ayant l’épée plantée dans la poitrine d’un núménóréen jusqu’à sa garde. « Le Maître récupérera ses terres. Et la Mort sera une douce délivrance pour vos misérables existences.» Après cette dernière sentence, ensanglanté du sang de ses victimes, le núménóréen s’enfuit dans un nuage de neige qui le conduisit au coeur de la forêt.

Voyant leur maître prendre la poudre d'escampette, les derniers survivants tentèrent à leur tour de s’échapper. Trop orgueilleux, très peu se rendirent et très peu parvinrent à fuir. Les autres furent éliminés dans un ultime combat. Le Bien avait vaincu.

Peu à peu la tempête de gel se dissipa, la neige cessa de tomber, le ciel retrouva ses couleurs azurées. Les rayons du soleil d’hiver percèrent les nuages, illuminant la plaine. L’herbe n’était plus gelée, il n’y avait plus aucune trace de l’enchantement. La faible chaleur réchauffa les coeurs en peine car même s’ils avaient chassé l'ennemi, des frères et soeurs d’armes étaient tombés. Malgré ces pertes, on entendit le fils de l’Intendant hurler : « VICTOIRE ! Nous avons chassé l’Ennemi de nos terres ! VICTOIRE ! » Tous répétèrent le cri de leur chef. Durant ce bref instant, leurs âmes furent en paix et la joie les étreignit. Bien qu’au courant de la  pudeur des elfes, les hommes les enlacèrent tels des frères, leurs offrant de viriles tapes dans le dos et autres gestes d’affections pour marquer cette glorieuse victoire.
Les deux Seigneurs de la bataille s’échangèrent une rapide oeillade avant de prêter main forte aux hommes à terre. Les quelques prisonniers furent enchaînés et seraient interrogés plus tard. Le temps était venu de rassembler les blessés et de quitter les lieux.

***
Il ne restait rien de l’avant poste, mais les blessés du village béornide attaqué avaient été menés vers un hameau voisin. Là les habitants s’étaient organisés afin d’apporter soin et assistance aux nécessiteux. Elfes, gondoriens et bardides s’y retrouvèrent afin de bivouaquer et récupérer du combat. Les villageois vinrent soutenir les guerriers, les menant avec des carrioles au camp de fortune qui s’était installé pour les accueillir.

A son approche, la troupe pouvait sentir une délicieuse odeur de nourriture. Les béornides étaient occupés à leur préparer un bon repas. Le soulagement pouvait se lire sur les traits des soldats même s’ils avaient encore beaucoup à faire. Boromir et quelques hommes fabriquèrent des geôles pour les quelques prisonniers. Il était primordial de les interroger après s’être occupé des blessés. Entre temps, des messagers furent envoyés au Pays de Dale et au Gondor pour rendre rapport de la situation.

Le futur Intendant fit le tour des troupes pour féliciter la bravoure et le courage des guerriers qu’ils soient du Gondor, de Mirkwood ou bien des Terres Sauvages. Son pèlerinage le conduisit auprès de Demenor, son capitaine des gardes de la Fontaine, blessé à la bataille alors qu’ils combattaient ensemble. Le destin avait épargné le soldat qui n’était pas trop amoché. « Ni carweg! » Je suis occupé ! Le fils de Denethor entendit le Roi Thranduil hausser la voix avant que son visage ne s’adoucisse. L’une de ses guérisseuses semblait vouloir panser ses plaies mais il était trop occupé à soigner ceux qui en avaient le plus besoin. Elle réussit tout de même à faire s'asseoir un instant son souverain. Tauriel, de son côté était prête à prêter main forte à la guérisseuse s’il le fallait malgré son état. Elle était allongée sur une couchette au côté d’Eräen. Ils avaient rejoint les tentes après leur combat, tous deux mal-en-point. La guérisseuse du Gondor s'attelait à les soulager.

La fin de la journée fut consacrée aux soins et beaucoup furent sur pied rapidement grâce à l’efficacité des guérisseurs. Demain serait l’heure du deuil. Au petit jour, ils retourneront sur le champ de bataille pour enterrer dignement les leurs et commémorer leur sacrifice. Quant aux hommes de l’ennemi, leurs cadavres s’embraseront dans les flammes purificatrices. Mais le temps n’était plus à la souffrance. Tous méritaient un peu de repos et de gaieté.

Quand la nuit tomba, un feu crépitait au coeur du village reconstruit et de la musique résonnait au coeur de la vallée. Des chants s'élevèrent pour accompagner les âmes des guerriers ayant rendu leur dernier souffle si loin de chez eux. Une fête était donnée en honneur et hommage aux défunts. Même si la bière coulait à flot et que les gondoriens se souvenaient que dans l’horreur de la bataille, les délicates jambes de Cayla avaient réchauffé leur coeur, personne n’oubliait les nombreuses pertes. Ainsi, un profond respect régnait sur cette assemblée.

Quant à leurs chefs, Thranduil et Boromir, ils s’éloignèrent vers les prisons de fortunes dressées à l’écart des tentes. Malheureusement pour les corsaires, ceux qui les interrogeaient n’étaient guère des chantres de la douceur. Pour les deux hommes, le résultat primait avant tout. Mais les hommes d’Umbar n’étaient pas des tendres et il fallut de longues heures d’interrogatoire pour obtenir des informations diffuses. Ils apprirent qu’un groupe de núménóréens, escortés par des corsaires, avaient passé la lisière de la forêt bien avant leur arrivée et se trouvaient sans le moindre doute déjà à Dol Guldur. Ils avaient été envoyés par l’homme qui avait blessé Thranduil et transportaient une cargaison autant mystérieuse d'inquiétante. Ils apprirent également que les hommes qu’ils avaient affronté étaient restés en retrait volontairement. Ils les avaient attendu.

Retournant vers les leurs, ils ne divulguèrent rien de ces informations pour l’instant car malgré les rires, l’ombre planait encore sur le coeur des hommes et des femmes qui avaient vaincu. L’heure était à l’accalmie mais il faudrait bien vite lever le voile sur les intrigues de l’Ennemi.

Point sur la situation


Capri, c’est fini. ♫
Et voila mes amis, c’est terminé pour ce premier event des Chroniques d’Arda !

Je tiens une nouvelle fois à vous remercier pour votre participation. Être votre maître du jeu a été un véritable plaisir et vous lire un régal. Bravo à vous pour ce beau moment de jeu, le premier d’une longue série !

La victoire est votre et je vous invite à poursuivre les festivités à la suite de ce post. Ainsi, en attendant la mise à jour prochaine du forum, ce sujet restera ouvert et libre au rp (sans restriction). Je vous invite donc à vous y amuser, à y fêter la victoire.

Concernant la mise à jour, elle interviendra vers la mi-avril. Lorsque vous verrez le forum en maintenance, vous saurez que nous y sommes. Durant le temps qu’elle soit effective, nous vous conseillons de terminer vos rp et quêtes en cours car le contexte va évoluer tout comme vos personnages.

Toutefois et pour vous faire patienter jusque la mise à jour, voici déjà un petit aperçu des avancées pour vos personnages.

Cayla, tu as été d’une aide précieuse en remontant le moral des troupes par ta splendide et ravissante chute. Plus sérieusement sans toi beaucoup auraient perdu la vie. Nul doute que tes exploits seront narrés dans les salons (et les tavernes What a Face ) de Minas Tirith !

Demenor, Boromir n’oubliera pas ta bravoure et ton courage ! Tu as fièrement combattu auprès des tes frères. Les Gardes de la Fontaine n’en seront que plus fiers de leur Capitaine !

Edhelwen, toi aussi tu as participé à la survie de beaucoup et tous t’en sont reconnaissants. Ton peuple est fière d’avoir dans ses rangs une guérisseuse telle que toi.

Eraën, tu as beau être un électron libre, tu t’es battu fièrement au côté de ton peuple et de ton roi. Nul doute qu’il saura s’en souvenir, tout comme l’ensemble de ton peuple.

Tauriel, comme toujours, tes talents de guerrière et ta ténacité ont prouvé ta valeur. C’est un pas de plus vers ta réhabilitation aux yeux de ton peuple et de ton roi.

Thranduil, tu as rencontré un adversaire à ta mesure et je sais que tu ne l’oublieras pas. Tu prends désormais conscience que le danger qui plane sur ton peuple et plus important que tu ne l’imaginais.

Tout ceci n’est qu’un avant goût de la mise à jour.

Voila, c’est la conclusion. Une nouvelle fois merci à vous, j’ai été très fière et comblée de jouer en votre compagnie, j’ai adoré vous torturer What a Face. Si vous avez la moindre question, le staff se tient à votre disposition.

Amour, gloire et poney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
Elfe Sylvain
avatar
Thranduil
Feat : Lee Pace


Messages : 840

Date d'inscription : 31/12/2014

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Sam 19 Mar - 17:45



Les flammes brasillaient, délivrant leur douce chaleur et leur lumière dorée sur les alentours du village béornide. La musique chantait au cœur du village mais l'Elfe s'était un peu éloigné, le regard perdu sur la lande herbeuse baignée par la lueur de la lune. Tant de sang avait coulé... Tant d'Elfes avaient périt. Et pour quoi ? Cette bataille, ils l'avaient remportée au prix le plus cher et le roi se demanda plusieurs fois s'il avait pris la bonne décision, surtout lorsqu'il avait lui aussi donné les soins à ses hommes, agonisants.
Il se souvint douloureusement de l'un d'eux. Ninmeth s'était interposé devant la fuite du núménóréen noir et il lui avait tranché les deux jambes. Thranduil avait posé sa main sur sa poitrine et l'Elfe la lui avait attrapé pour la serrer ente ses doigts, la voix tremblante. Avant de lui couper les jambes, la bête avait tué son épouse, qui elle aussi lui avait barré la route. Alors il ne voulait plus rester. Tout ce qu'il souhaitait c'était de rejoindre les cavernes de Mandos puis la lumière des Valar, pour enfin revoir celle qu'il aimait le plus dans ce monde gris et terne. Quelles raisons le pousseraient maintenant à rester ? On avait emporté son cœur, on avait arraché ses jambes et de la même façon, son désir de vivre. Alors son roi lui avait sourit, bénissant son départ. Nimeth partit la seconde qui suivit, libéré de la peine et de la souffrance. Pendant un instant, Thranduil avait regardé son visage éteint. Pendant un instant, il l'avait envié. Pendant un instant seulement... y penser davantage était d'un cruel égoïsme qu'il se refusait fermement. Dans sa vie, il n'y avait pas de place pour ces esquisses de l'esprit.

Ainsi avait-il visité chacun de ses hommes et de ses femmes, s'informant sur leur état de santé par réelle inquiétude mais également pour mieux évaluer le temps nécessaire jusqu'au voyage de retour. Beorn leur avait assuré que lui et les siens leur prêteraient des chevaux si le besoin s'en ferait ressentir ; une offre généreuse qui fut accueillie avec gratitude, bien que le roi espérait se passer de leur aide car les Elfes de la Forêt Noire aime leur indépendance et surtout, ne pas avoir de dette. Les bels-gens étaient légers et leur monture pourrait supporter deux personnes sans difficulté.

Le Sinda ferma les yeux, chassant ces souvenirs. Lorsqu'il les rouvrit, une jeune femme se tenait devant lui, une mortelle appartenant au peuple de Beorn. Timidement elle s'inclina, tenant entre ses mains un plateau rempli de gâteaux au miel. Des pâtisseries délicieuses qui faisaient la renommée des siens. Il n'avait pas faim mais elle semblait ravie de lui offrir ce qu'elle pensait être un réconfort. Allons donc... un núménóréen noir sorcier presque invincible n'était pas parvenu à le tuer aujourd'hui alors un geste de gentillesse n'allait certainement pas le foudroyer non plus. Il tendit son bras sain vers le plat pour se servir et la remercia d'un bref mouvement de tête. L'oiselle lui sourit avant de s'esbigner, les joues empourprées. Il se retrouva avec un gâteau dans la main et se sentait malade à la simple idée de le mettre dans sa bouche. Lorsque Boromir vint à lui pour partir vers les geôles, il offrit la pâtisserie à l'un des hommes qui gardait l'entrée de la prison de fortune. Au moins, lui sembla ravi. Le fils de Denethor s'enquit de l'état de son bras, bandé sous sa tunique. La blessure était sévère et Thranduil, ne pouvant plus s'en servir pour l'instant, le gardait replié devant sa poitrine. Même s'il n'en laissait rien paraître son tourment avait été insupportable. À défaut d'être débarrassé de cette injure, au moins la douleur s'était un peu effacée. Il lui faudrait un temps certain avant de pouvoir à nouveau en retrouver l'usage plein et entier. Edhelwen avait dû beaucoup insister pour le soigner puis il avait fini par se résigner. Résister davantage aurait été de la bêtise, d'autant plus qu'il avait été très affaibli. Difficile dans ce genre de condition d'être à même de soigner les autres.

Le sang qui coulait de la bouche du corsaire et son apparente douleur n'évoqua pas même l'idée lointaine d'un semblant de compassion dans le cœur glacial du roi Elfe. Aurait-il pu pleurer toute l'eau contenue dans la mer Belgaer qu'il n'aurait pas même eu le moindre hoquet de sympathie. Les informations qui leur furent données parvinrent pourtant à assombrir ses pensées. Tous deux convinrent de garder ces informations pour eux pour cette soirée, à l'exception de leur plus proches hommes car il était inutile de faire peser un poids de plus sur leurs épaules. Après tout, celles du roi étaient là pour cela.

Revenus sur la place centrale du village, Boromir se tourna légèrement vers le monarque. “Roi Thranduil, me feriez-vous l'insigne honneur d'accepter de goûter à la bière béornide en ma compagnie ?” Une étrange requête qui fut accueillie par un léger mouvement de tête latéral de la part du roi elfique. Son visage demeura pourtant impassible et sa réponse ne tarda pas plus longtemps. “Ce serait un plaisir seigneur Boromir.” Même s'il doutait que le roi fut entièrement honnête, il le remercia d'un mouvement de tête respectueux accompagné d'un sourire. Tous deux savaient que se montrer à l'endroit où festoyaient leurs hommes ferait grande impression. Et ce fut le cas car des hourras et des choppes levées les accueillirent. Sous la lumière des chandelles, l'ambiance légère y régnant était accompagnée par le son dansant de la musique des instruments à corde. Des soldats étaient déjà presque ivres morts et peinaient à tenir debout ou même assis... Tout -ou presque- ceux qui pouvaient se déplacer avaient fait l'effort de venir. Cela dit, on fit place au roi Elfe lorsqu'il évolua dans ce décor où son maintient détonnait parfaitement malgré son bras blessé qu'il maintenait toujours contre lui. A son passage, certains hommes lissaient leurs vêtements et se redressaient naturellement comme s'ils avaient peur de faire mauvaise impression ou de le heurter. Il était inusité de voir Thranduil, fils d'Oropher, déambuler dans une taverne humaine mais lui ne semblait pas troublé le moins du monde.
Une fois arrivé à une table où siégeaient déjà plusieurs personnes, on lui tendit une chaise alors qu'on se levait pour le saluer respectueusement. Boromir prit place aux côtés du Sinda qui s'installa, puis il commanda d'une voix forte deux choppes pour les seigneurs de la Forêt Noire et du Gondor. Des cris d'approbation se firent entendre dans la salle.
Depuis que Thranduil s'était installé, il aurait juré que l'ambiance autours de la table s'était comme... refroidie.







The last Elvenking
Truth is we had no choice. We'll try to shield those we can. No better world, let this end. Mothers cry, our boys die,
But we'll stand until the end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [Saison 1] All Along The Watchtower
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Pays de Dale-