Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 Bataille des Terres Brunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Bataille des Terres Brunes   Sam 7 Mai - 17:32

Bataille des Terres Brunes



Saison une
Résumé du premier Event au Rhovanion par Boromir

A la fin du mois de Gwaeron, près d'un mois après la Bataille des Terres Brunes, an 3011 du Troisième Âge



Deux gardes lui ouvrirent les lourdes portes du Palais. Il connaissait ce chemin parfaitement pour l’avoir à de nombreuses reprises parcouru. De son enfance où il jouait avec son frère dans le plus haut niveau de la Cité à aujourd’hui où il savait chacun de ses mouvements épiés. Sa nation n’allait pas bien. Certes il ne s’agissait pas d’une débandade mais malgré tout l’amour qu’il portait à son peuple, il le savait sur le déclin. Et la menace qui planait à l’est ne faisait qu’aggraver ce fait.
Il pénétra dans la salle du trône et derrière lui les deux soldats fermèrent les portes. Il ne s’attarda pas sur les lieux qu’il connaissait par cœur mais cette salle avait un aspect solennel. Il avança sous le regard des anciens Rois du Gondor dont les statues émaillaient son parcours. Il arriva près du trône désespérément vide. Depuis trop longtemps cette place n’accueillait plus de souverain et bien que les Intendants avaient effectué un admirable ouvrage, le peuple vivait de plus en plus mal cette absence. D’autant que le régent actuel voyait son autorité remise en question.

Voici revenir mon fils ! Une victoire de plus à son glorieux palmarès ! Viens Boromir, viens donc nous raconter comment tu as couvert notre peuple de gloire !” Ainsi avait parlé Denethor. Boromir avança encore et vint s’agenouiller devant son souverain et père qui siégeait au pied du trône, sur le fauteuil dû à son rang.

La bataille fût âpre mon seigneur mais le Gondor est fort et l’ennemi en a de nouveau fait les frais.” Lui dit-il afin de répondre à sa joie. Il se releva alors et vit qu’il n’était pas seul. Plusieurs hauts gradés se trouvaient en ce lieu, en particulier Faramir à qui il adressa un sourire heureux. Heureux il était chaque fois qu’il voyait son frère, le plus sage de tous. “Cela est évident Boromir. Mais raconte à tous ici comment tu as fait notre fierté.” La voix de l’Intendant exaltait d’envie d’en savoir plus mais également de voir la gloire de son aîné rejaillir sur lui-même. Boromir eut une moue contrite. Il savait que la victoire avait été acquise dans la souffrance mais il lui fallait enjoliver les choses afin de satisfaire son géniteur.

Et bien vous connaissez tous le départ de cette expédition je pense. Nous étions à Dale afin de festoyer en l’honneur du Roi de nos alliés et amis. Les bardides avaient organisé merveilleusement cette occasion, mais l’Ennemi avait décidé de tout gâcher. Ainsi des hommes de Cair Andros nous ont prévenus qu’une flottille ennemie remontait le fleuve. Ils avaient pu glaner des informations, notamment que leur objectif était Dol Guldur.” Il se tourna vers son père, l’invitant à s’exprimer.

Les Rois Brand et Thranduil ainsi que moi-même nous sommes donc réunis. Nous devions intervenir. Vu l’objectif, les pirates devaient quitter leur embarcation afin de se rendre chez l’ennemi. J’ai donc décidé d’envoyer Boromir et des troupes afin de les intercepter et de les éradiquer. Le Roi elfe nous a offert son aide afin de traverser la forêt, ce qui nous permettait de gagner un temps considérable. J’ai donc accepté.” Denethor laissa à Boromir le soin de narrer la suite de l’aventure.

Nous partîmes donc sans tarder. La traversée de la forêt fut toutefois plus difficile que nous le pensions. L’aide des elfes nous permit de sortir indemne d’une embuscade de monstres à huit pattes. Ces araignées étaient hargneuses et remarquablement organisées. Mais elles ne purent rien contre notre force de frappe. Nous avions cependant perdu du temps et nous dûmes forcer la marche afin d’arriver à temps. Peu après avoir quitté les bois maudits, nous vîmes les corsaires. Ces lâches avaient pris pour cible un avant poste elfique et le réduisaient à néant. Sans hésiter, nous chargeâmes. Les elfes qui ne devaient être que des guides au coeur de Mirkwood entèrent eux aussi dans la bataille. Rapidement, nous mîmes en déroute ces faibles guerriers mais il était dit que cet affrontement à l’orée de Mirkwood ne finirait pas ainsi.” Le Capitaine du Gondor marqua une pause, s’assurant que tous l’écoutaient. Car les informations qu’il allait dévoiler était d‘une importance capitale.

Les corsaires étaient sous le commandement d’une sombre force. Des ennemis que nous n’avions jusqu’alors jamais combattu. Un escadron de númenóréens noirs les menait et à leur tête se trouvait un adepte de la magie. Cette présence est un tournant dans notre guerre larvée contre le Mordor. Sauron déploie ses forces et prépare quelque chose. Plus que jamais nous devons être sur nos gardes afin de déjouer ses stratagèmes.” Ainsi avait parlé le Capitaine du Gondor, le meilleur d’entre nous comme le nommait souvent son Intendant et père.

La force de ces monstres correspond bien aux légendes. Nous affrontions des guerriers semblables à ceux que nous pouvons lire dans les livres. Ils réorganisèrent leurs troupes aisément et les corsaires redoublèrent d’ardeur. Était-ce par dévotion ou par la crainte du fouet de leur maître ? Je n’en sais rien mais le combat devint bien plus difficile et nous passâmes du rôle d’assaillant à celui de défenseur. Et cette position devint très fragile. Le Général Noir était un terrible guerrier et il cibla bien vite le Roi Thranduil. De ma vie je n’avais jamais vu une telle démonstration de force qui n’avait rien d’humaine. Je tiens ici à souligner le courage du Capitaine des Gardes de la Fontaine, le valeureux Demenor qui s’est battu tel un diable et à qui nombre d’entre nous doit aujourd’hui la vie. Mais la bataille tournait en notre défaveur. Je sonnai le cor du Gondor afin de rallier à moi les guerriers et organiser une contre offensive.” Boromir marqua une pause, cherchant ses mots.

Nous reçûmes alors l’aide des cavaliers de Dale et d’un changeur de peau, le géant Beorn. Couplé à notre riposte, nous parvînmes à repousser les ennemis. Si nous en avions éliminé beaucoup, certains, principalement les hommes de Númenor et leur leader rejoignirent la forêt et Dol Guldur. Nous avions dans nos rangs de nombreux blessés et nous ne pouvions courir le risque de les poursuivre dans ces bois maudits. Dame Cayla fut d’une aide précieuse et elle soulagea beaucoup de guerriers. Beorn nous invita dans l’un des villages de son peuple où nous nous reposâmes. Nous avons remporté une grande victoire si près de Mirkwood et nous avons fait entrevoir la peur et la mort aux séides sombres de Sauron. En outre, nous avons noué des liens avec le peuple de Mirkwood et renforcé notre alliance avec les bardides. En cela nous avons connu une grande réussite.” Denethor applaudit alors bruyamment.

Bravo ! Bravo mon fils ! Quel récit et quelle grande bataille ce dut être. Nos hérauts conteront les exploits et leur Capitaine Boromir dans la Bataille des Terres Brunes. Ils chanteront les louanges des vaillants hommes du Gondor face à un ennemi venu d’un autre temps ! Tu rends fier ton souverain.” Un sourire large illuminait le visage de Denethor qui invita ensuite ses hôtes, à l’exception de Boromir à quitter les lieux, arguant que le père souhaitait profiter un instant de son fils.

Et la cargaison ?” Le visage de Denethor avait changé, retrouvant sa gravité.

Nous sommes arrivés trop tard père, lorsque la bataille a débuté, elle se trouvait déjà à Dol Guldur. Mais un prisonnier nous a indiqué redouter ce que la caisse qu’il devait livrer contenait. Il s’agit probablement d’un homme ou d’un animal, d’une nouvelle monstruosité de l’ennemi probablement.” Denethor se rembrunit un peu plus.

Bien, que cette information reste entre nous mon fils. Nul ne doit savoir que tout ceci n’a servi à rien. Officiellement, le Gondor a mis en déroute des renforts envoyés à Dol Guldur…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
 

Bataille des Terres Brunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Minas Tirith-