Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 Les Créatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Les Créatures   Lun 15 Juin - 10:52

Les Créatures

“Maintenant je suis vieux et fort, fort, fort, Voleur dans les Ombres ! s'écria-t-il d'un air triomphant. Mon armure vaut dix boucliers, mes crocs sont des épées, mes griffes des lances, le choc de ma queue est semblable à la foudre, mes ailes à un ouragan et mon souffle est mortel !”




La Terre du Milieu est un vaste territoire peuplé de nombreuses créatures. Voici une liste non exhaustive de ce que vous pourrez croiser au cours de vos pérégrinations.





Les Orques

“Pourtant, on dit en Eressëa que tous ceux des Quendi qui tombèrent entre les mains de Melkor avant le démantèlement d'Utumno furent jetés en prison, qu'ils furent corrompus et réduits en esclavage après de longues et savantes tortures, et c'est ainsi que Melkor créa la race hideuse des Orques, dans sa haine jalouse des Elfes, dont ils furent ensuite les ennemis les plus féroces.”




Les Orques furent probablement créés par Morgoth avant le début du Premier Âge, du temps des Années des Arbres, à partir d'Elfes capturés près de Cuiviénen, peu après leur éveil, et qu'il dénatura par de terribles tortures tant physiques que psychiques. Morgoth utilisa les Orques dès la Première Bataille du Beleriand contre les Elfes et ils furent ennemis à jamais. Les Orques jouèrent un très grand rôle dans les autres grandes batailles que mena Morgoth contre les Peuples Libres du Beleriand et, sans cesse croissants, furent ses troupes les plus nombreuses. Morgoth utilisa les Orques pour s'attaquer aux Elfes puis plus tard aux Hommes à toutes les occasions possibles. Au Premier Âge, les Orques se trouvaient pour la majorité au nord dans les forteresses d'Angband, ainsi qu'au nord des Monts Brumeux.

Au Troisième Âge, les Orques s'installèrent de plus en plus dans les Monts Brumeux et peuplèrent de nombreuses cavernes, ainsi que la forteresse de Dol Guldur, le versant est de l'Ephel Dúath et, après sa reconstruction, Barad-dûr. La majorité obéit à Sauron, mais certains vivent en clans indépendants.

A l'instar du destin des Hommes après leur mort, ce qui arrive aux Orques une fois décédés n'est pas révélé. Les Orques haïssent tout, y compris eux-mêmes et leurs dirigeants, et la seule chose qui leur donne du plaisir est le mal. Ils craignent tout ce qui est elfique et détestent par-dessus tout la magie elfique. Ils peuvent tuer sans raison, et s'adonnent parfois au cannibalisme. C’est sous la domination d'un seigneur qu'ils montrent une plus grande coopération, tout en étant contrôlés par la peur de leur maître. Morgoth, le premier Seigneur Noir, leur fit prêter un serment qui apparaît dans le Lai de Leithian :

Ne baissez pas le front, le jour
à mort, la loi, à mort l'amour !
Maudites la lune et l'étoile !
Que l'obscurité de son voile
qui attend dehors dans le froid
Manwë, Varda et Soleil noie !
Que tout commence dans la haine
et s'achève dans le mal
dans le gémissement amer
des lointains sans fin de la Mer !

La plupart des Orques, à l'exception des Uruk-hai, sont affaiblis par la lumière du soleil, et tous préfèrent l'obscurité. Ils sont extrêmement endurants et peuvent parcourir de longues distances en se reposant à peine.
Étant de nature très inventive, les Orques ont créé de nombreuses armes et appareils de torture. Leurs médicaments sont efficaces, mais de goût… brûlant !
Ils utilisent différents types d'armes (cimeterres, épées larges et arcs), et sont adroits avec une lance. Dans la bataille, ils montent parfois des loups géants appelés Wargs.

Ils sont appelés “Yrch” ou “Glamhoth” par les Elfes.

Il existe plusieurs espèces d’orques :

Les Uruks ou Uruk-hai
En parler Noir, le mot “Uruk” signifie simplement “Orque” mais au dernier siècle du Troisième Âge, cela pris une autre signification. Une nouvelle espèce d’orque soldat vint du Mordor, plus grande et plus féroce qu’aucune autre auparavant. Leur première apparition date de 2475 sous le règne de Denethor I. Les Uruks traversèrent l’Ithilien et attaquèrent Osgiliath.  

Par rapport à leurs congénères, les Uruk-hai ont la peau noire, sont aussi grands que les Hommes et possèdent des membres larges et de grandes mains. Ils sont supérieurs en tous points aux orques les ayant précédés ou presque. Non seulement ils sont grands et plus forts mais il sont également plus disciplinés et mieux formés, faisant d’eux des soldats et des commandants beaucoup plus efficaces. Si la plupart des orques ne peut supporter la lumière du soleil, les Uruks peuvent se battre de jour comme de nuit.

Les origines précises des Uruk-hai sont incertaines. S’ils ont été vu pour la première fois au Mordor, il est peu probable qu’ils y soient nés car à l’époque, Sauron se trouvaient encore à Dol Guldur. Les Uruks seraient donc nés dans la Forêt Noire et auraient été transportés secrètement jusqu’au Mordor. Quelles que soient leurs origines, ils furent découverts lors de l’attaque d’Osgiliath et s’ils furent repoussés, ils laissèrent une ville en ruine et ne cessèrent par la suite de renouveler leurs attaques en Ithilien, jusqu’à ce que les Hommes l’abandonnent.
Pendant ce temps, les Uruk-hai se répandirent au-delà du Mordor, certains voyageant jusqu’aux Monts Brumeux et plus précisément en Moria.

les Grands Orques
Les Grands Orques est l’appellation pour les plus grands soldats du Mordor. L’existence des Grands Orques remonte au moins à la fin du Second Âge. Certains étaient présents durant l’attaque perpétrée contre Isildur mais leurs pertes furent si grandes qu’on ne les vit plus pendant de très nombreuses années. Malgré qu’ils ne soient pas des Uruk-hai, ils demeurent de très dangereux adversaires qui remplirent pendant des milliers d’années le même rôle.
Azog et Bolg sont de ceux-là.

les Snaga
En parler Noir cela signifie “Esclave”. Ce nom est un terme méprisant employé pour les orques moindres du Mordor. Il est surtout utilisé chez les plus grands et plus forts Uruk-hai. Il est possible qu’il s’agisse des anciennes lignées d’orques remontant au Premier Âge.

les Gobelins
C’est un nom qui est presque synonyme de “orque”. Il existe un débat sur le sujet disant que les gobelins et les orques sont la même chose. Ici nous feront la distinctions. Les gobelins sont de la famille des orques mais sont plus petits que ces derniers.
Dans cette famille il existe également de Grands Gobelins, plus imposants et dangereux que leurs congénères.



Les Trolls

“Mais à travers eux s'avança à larges enjambées, avec des rugissements de bêtes, une grande compagnie de trolls des montagnes de Gorgoroth. Plus grands et plus larges que les hommes, ils n'étaient vêtus que d'un réseau très ajusté d'écailles cornées, ou peut-être était-ce leur hideux cuir, mais ils portaient d'énormes boucliers ronds et noirs, et ils brandissaient de lourds marteaux dans leurs mains noueuses. Insouciants, ils s'élançaient dans les mares, au travers desquelles ils pataugeaient, beuglant dans leur avance.”




Les Trolls (on les appellent également “ogres”) sont d’énormes créatures maléfiques de Morgoth. Leurs origines sont mystérieuses et seul Sylvebarbe suggère qu’ils furent créés par le Seigneur des Ténèbres pour ressembler aux Ents. Mais celui-ci n’avait pas le pouvoir de créer des êtres, par conséquent, on suppose que les premiers Trolls viennent d’Ents qui furent pervertis par son pouvoir.
Ils apparurent avant la fin du Premier Âge dans la bataille nommée Nirnaeth Arnoediad où ils formaient la garde personnelle de Gothmog, le Prince des Balrogs. L’histoire des Trolls après cette bataille n’est pas bien connue mais on sait qu’au moins une partie d’entre eux put s’échapper vers l’Est. Il est clair que certains restèrent sous le contrôle de Sauron étant donné qu’il en envoya dans les mines de la Moria pendant le Troisième Âge. Cela dit, beaucoup d’autres demeuraient sauvages, errant  dans la Terre du Milieu et tout particulièrement dans le Nord des Monts Brumeux et vers les terres plus à l’Ouest. La Trouée des Trolls fut nommée ainsi pour les Trolls qui s’y cachent.

De façon générale, les Trolls sont une race primitive qui si elle communique de manière approximative, n’a aucune connaissance des technologies les plus élémentaires telles que la construction (ils utilisent des grottes comme moyen d’habitation).

Il existe différentes espèces de Trolls et ceux qui émergèrent à la fin du Troisième Âge sont considérés comme particulièrement intelligents et dangereux. On peut les classer selon leurs origines, leur lieu d’habitation et leurs moeurs. Parmi ceux qui sont cités plus bas, certains sont particulièrement rares et certains groupes se recoupent.

Les Elfes les nomment “Torog”.

les Trolls des cavernes
On les retrouve comme leur nom l’indique dans les cavernes et les endroits sombres. On en trouve dans la Moria mais pas uniquement. Ces monstruosités sont énormes avec une peau d’écaille vert foncé et des pieds plats sans orteils.

les Trolls des collines
Cette variété de Troll est adaptée à la vie au milieu des collines et des landes. Arador, le grand-père d’Aragorn fut tué par ces êtres au Nord d’Imladris. Une compagnie de ces créatures se trouve également à la Porte Noire. En apparence, ils ressemblent aux Hommes mais en plus grand et sont recouverts de solides écailles. Ils sont redoutables et vicieux, beuglent comme des bêtes lorsqu’ils entrent dans la bataille et abattent leurs ennemis avec de grands marteaux.

les Trolls des montagnes
Apparemment, ces Trolls vivent dans les montagnes de la Terres du Milieu. Ce sont ces créatures qui manient le grand bélier Grond (la Tête de Loup) de l’armée de Sauron au Mordor.

les Olog-hai
Les Olog-hai sont une race de Troll élevée par Sauron dans les dernières années du Troisième Âge. On les vit parmi les arbres du Sud de la Forêt Noire et dans les montagnes bordant le Mordor. Élevés pour être les plus grands et les plus puissants des Trolls, ils montrent également une grande intelligence et de l’habileté (pour des Trolls hein xD relativisons !).
Leurs aptitudes leur permettent d’être sous les ordres directs de Sauron mais peuvent également supporter les rayons du soleil, contrairement à leurs cousins. On les décrit comme étant plus grands que les Hommes, recouverts d’écailles cornées, portant des marteaux et des boucliers devant leurs griffes (dans le Retour du Roi, c’est le Troll avec lequel Aragorn est aux prises).

les Trolls des neiges
Ces Trolls sont adaptés à la vie dans la neige et la glace. Helm Poing de Marteau est comparé à l’une de ces créatures lors de ses escapades nocturnes pour tuer des Dunlendings.

les Trolls de pierre
C’est une race de grands Trolls habitants les terres à l’Ouest de la Terre du Milieu. On les retrouve surtout à l’Ouest des Monts Brumeux et au Nord de Foncombe. Les bois sombres connus sous le nom de la Trouée des Trolls ont pris le nom de ces monstres imposants. Les Trolls de pierre sont parmi les plus primitifs du genre. Ils sont vulgaires et brutales, et possèdent un langage moins que basique. Ils ne supportent pas la lumière du soleil et se changent en pierre lorsque les rayons dorés les touchent, retournant ainsi à l’état qui les a vu naître. Ainsi, les Trolls de pierre demeurent dans l’obscurité, errant la nuit lorsqu’ils restent cachés sous terre la jour (ces sont des Troll de pierre que rencontrent Bilbo et la compagnie de Thorin dans le Hobbit).



Les Mauvais Esprits

“Une ombre sortit de sombres endroits au loin, et les ossements s'agitèrent dans les tertres. Des Êtres des Galgals errèrent dans les creux avec un cliquetis d'anneaux sur les doigts froids et de chaînes d'or dans le vent.”





Les mauvais esprits sont des êtres immatériels envoyés comme messagers de désespoir par le Roi-Sorcier d’Angmar pour hanter les Hauts des Galgals pendant ses guerres contre l’Arnor. Ils habitent encore aujourd’hui dans les vieilles tombes des Dúnedain, même si le royaume d’Angmar a disparu. Les êtres des galgals ont l'apparence d'ombres de forme humaine ayant des yeux qui seraient de faibles lumières. Ils habitent le même monde que les terrifiants Nazgûl et sont difficiles à percevoir autrement que comme des formes sombres et brumeuses. Si on les observe avec l'aide d'une magie spéciale, ils apparaîtront sous la forme déguenillée de puissants humains aux yeux froids et cruels.



Les Géants

“Et sur son (Mont Mindolluin) avancée se trouvait la Côte Gardée, avec ses sept murs de pierre si forts et si anciens qu'elle ne semblait pas construite, mais taillée par les géants dans l'ossature même de la terre.”





Voilà encore des créatures qui ne sont mentionnés que dans les légendes hobbites. Ces êtres ont la réputation d'être les gardiens de la passe du Rhovanion. Ils sont grands et ils ont beau être simples d'esprits, ce sont tout de même des créatures à éviter. Ils attaquent principalement avec une massue, bien qu'ils soient encore capables d'écraser les gens.
Parmi eux l'on trouve les Géants de Pierre. Créatures puissantes que l’on peut rencontrer dans les Monts Brumeux et peut-être ailleurs. Ces sont les créatures que la compagnie de Thorin rencontre dans les montagnes, se battant entre elles à coups de morceaux de montagne.



Les Vampires

“Celle-ci, comme messagère de Sauron, avait coutume de voler à Angband sous la forme d'un vampire, et ses grandes mains ailées se hérissaient de griffes d'acier à toutes les jointures.”





Beaucoup de serviteurs et de messagers que Morgoth avait créé prirent la forme de vampires : d’énormes chauves-souris. Ces créatures peu accueillantes et hideuses savent voler et toutes manient des armes et frappent avec les griffes dont leurs ailes sont dotées.
Certains Vampires participèrent à la bataille des Cinq Armées, mais il s'agissait là d'engeance conçut par Sauron et loin d'égaler la puissance des serviteurs de Morgoth.



Les Wargs

“À l'improviste, une tempête de hurlements déferla, sauvage et féroce, tout autour du campement. Une grande armée de Wargs s'était rassemblée en silence, et elle attaquait à présent de tous les côtés à la fois.”





Ce sont des loups difforment qui obéissent au Mal.  Malveillantes et intelligentes, ces bêtes sont suffisamment grandes pour servir de montures aux tribus d'Orques avec lesquelles elles sont alliées.



Les Dragons

“Glaurung, le premier des Urulóki, les cracheurs de feu venus du Nord, sortit la nuit des portes d'Angband. Il était encore jeune et n'avait que la moitié de sa taille adulte, car les dragons grandissent lentement, s'ils vivent longtemps, mais les Elfes furent terrifiés à sa vue.”





Les dragons furent créés au Premier Âge par Morgoth. C’est seulement à la fin de cet âge qu’ils gagnent leurs ailes. Ces créatures reptiliennes puissantes sont parmi les plus redoutées des serviteurs du Seigneur des Ténèbres. Le premier d’entre eux fut Glaurung, le Père des Dragon qui sortit d’Angband au milieu du Premier Âge. Après lui, nombreux vinrent semer la peur dans le cœur des Elfes et des Hommes pendant les Âges qui suivirent.

Les dragons possèdent une grande intelligence et le don de parole. Beaucoup sont aussi en mesure d’user de magie : celui qui regarde dans l’oeil de la créature est affecté pas une déconcertante confusion.
Les dragons ne sont pas tous détruits aujourd’hui. Certains hantent encore les montagnes mais les grands dragons des jours anciens n’existent plus.

Glaurung le Doré, l'aîné des Dragons, apparaît en 260 du Premier Âge, lors de la bataille de Dagor Aglareb, mais trop jeune, il est mis en fuite par les Elfes. Il réapparaît à la Dagor Bragollach puis à la Nírnaeth Arnoediad, où il joue un rôle clé dans la victoire de Morgoth. En 495 du Premier  Âge, il conduit le sac de Nargothrond, où il croise la route de Túrin et Nienor qu'il ensorcelle. Il est tué par Túrin en 499 du Premier Âge.

Ancalagon (« mâchoires impétueuses » en sindarin), dit le Noir, est le premier dragon ailé à apparaître en Terre du Milieu et également le plus grand dragon ailé qui ait existé. Il apparaît pour la première et dernière fois lors de la guerre de la Grande Colère. Envoyé par Morgoth comme dernier recours à la tête d'une armée de dragons ailés, il est abattu en plein ciel par Eärendil et l’Aigle Thorondor, provoquant la destruction du Thangorodrim et la défaite de Morgoth.

Scatha fut l’un des plus grands dragons ayant investi les Montagnes Grises. On connaît peu de choses sur sa vie, en revanche, il fut tué par Fram (un ancêtre de Eorl le Jeune) dans les premiers jours des Éothéod. Son trésor fut l’objet d’une grande controverse entre les Hommes du Nord et les Nains car ces derniers revendiquaient sa possession. A cela, Fram leur envoya les dents du dragon en collier. Ceci déclencha une guerre entre les deux peuples. Les Rohirrim conservent encore une partie du trésor aujourd’hui.

Smaug le Doré est « le dernier des grands Dragons » et « le plus puissant de son temps ». Il chasse les Nains d'Erebor en 2770 du Troisième  Âge, où il s'installe. Il massacre une grande partie de la population puis ravage la ville de Dale. La région autour de l'Erebor est renommée la Désolation du dragon jusqu'en 2941, date à laquelle Bilbo Sacquet et Thorin et Cie pénètrent en Erebor pour récupérer l’Arkenstone. Pour se venger, il attaque Esgaroth, mais est tué par Bard l'Archer.

Il existe plusieurs sortes de dragons :

les dragons cracheurs de feu ou Urulóki
L’espèce la plus puissante parmi les dragons, qui, comme son nom l’indique, est en mesure de cracher du feu. Glaurung, Ancalagon et Smaug étaient de ceux-là. Si depuis Smaug aucun cracheur de feu n’a montré le bout de son nez, personne ne peut affirmer que l’espèce est éteinte.

les dragons de glace
C’est l’espèce la moins puissante de dragon. Ces petits dragons furent utilisé par Morgoth durant les guerres du Premier Âge et après la Guerre de la Grande Colère (guerre dans laquelle la plupart de ces dragons ont péri) quelques uns semblent s’être échappés dans les régions du Nord de la Terre du Milieu, au-delà des Montagnes Grises.
Les siècles passèrent et leur nombre augmenta au point où ils devinrent une menace sérieuse pour les Nains des Montagnes Grises pendant le Troisième Âge. Les attaques de ces redoutables créatures poussèrent les Nains à migrer vers les Monts du Fer et Erebor.



Les Nazgûl

“Un par un, l'un après l'autre, selon leur force première et le bien ou le mal qui les avaient poussés au départ, ils devenaient esclaves de l'Anneau qu'ils portaient et tombaient sous l'empire de l'Unique, celui de Sauron. Ils devenaient invisibles à jamais et pour tous, sauf le porteur du Maître Anneau, et ils entraient au royaume des ombres. C'étaient les Nazgûl, les Spectres de l'Anneau, les plus terrifiants serviteurs de l'ennemi.”





Au nombre de neuf, les Nazgûl étaient autrefois des des Hommes.  L’on peut facilement les reconnaître par leur aspect spectrale et leur cris strident. Quiconque passe en vue d'un Nazgûl est affecté par une sensation de malaise et de terreur. Issues de  magie noire, leur épée ne peut être utilisée que par eux-mêmes. Les Nazgûl craignent l'eau, le feu, la lumière et les noms elfiques sacrés tels que " Elbereth ".  A défaut de monter des chevaux aussi sombres que les ténèbres, ils sont aussi maîtres des Spectres Ailés.



Les Spectres Ailés

“Des Spectres! Des Spectres ailés!”





Uniquement utilisés par les Nazgûl, lesSpectres Ailés sont de cruelles caricatures d’aigles. Ces monstres ont une excellente vision nocturne et peuvent planer sans bruit et sans effort, ce qui leur permet d'attaquer de nuit avec une surprise complète.



Les Balrogs

“Les flammes montèrent en ronflant pour l'accueillir et l'enlacer ; et une fumée noire tournoya dans l'air. Sa crinière flottante s'embrasa et flamboya derrière elle. De la main droite, elle tenait une lame semblable à une langue de feu perçante, de la gauche un fouet à multiples lanières.”





A l’origine, les Balrogs étaient des Maiar, à l’instar des sorciers comme Gandalf, de Sauron ou bien encore des dragons. Ce sont de puissantes créatures démoniaques capables de s'envelopper dans les flammes ou les ténèbres et les ombres et ils inspirent une grande peur. Ils apparaissent armés de fouets ardents ou parfois de longues épées à la lame enflammée. Au Premier Âge, les Balrogs étaient les êtres les plus redoutés parmi les forces de Morgoth. La plupart sont détruits à la fin de cet âge, lors de la Guerre de La Grande Colère, « sauf quelques-uns qui s'enfuirent pour se cacher dans des grottes inaccessibles dans les racines de la Terre. » En attendant le retour de leur maître Morgoth, ils dorment dans les profondeurs et ne sont soumis qu’à sa volonté seule.



Les Oliphants ou Mûmakil ou Múmak

“Elle lui parut grande comme une maison, bien plus qu'une grande maison: une colline grise en mouvement. La peur et l'étonnement la magnifiaient peut-être aux yeux du hobbit, mais le Mûmak de Harad était en vérité une bête de vaste volume, et il ne s'en promène plus de semblable à présent en Terre du Milieu, ceux de son espèce qui vivent encore de nos jours n'offrent plus qu'un souvenir de sa corpulence et de sa majesté.”





Gigantesque bêtes grises aux grandes oreilles et à la forme éléphantine, les mûmakil - ou Oliphants en Comté - sont aussi hauts que des collines, et la terre tremble à chacun de leur déplacement. Aujourd’hui, on ne les trouve qu'en Harad, où les Haradrim s'en servent comme d'engins de guerre dans les batailles contre le Gondor. Ils transportent des tours de guerre emplies de garnisons, et sont souvent décorés de peintures flamboyantes. Leur existence n'est réellement connue que de quelques peuples, et dans toute la Terre du Milieu elle n'est perçue que comme une vieille légende.



Les Araignées Géantes

“De tous côtés, ses rejetons, bâtards de misérables compagnons, sa propre progéniture, qu'elle mettait à mort, s'étendaient de gorge en gorge, de l'Ephel Dúath aux collines orientales, à Dol Guldur et aux repaires de la Forêt Noire. Mais aucun ne pouvait rivaliser avec elle, Arachne la Grande, dernier enfant d'Ungoliant, pour tourmenter le malheureux monde.”





Arachne est une araignée géante. Bien avant que Sauron prenne le contrôle du Mordor, Arachne s'était déjà installée dans les montagnes de l'Ephel Dúath et avait semé ses rejetons jusqu'en Mirkwood. À son arrivée, Sauron ne la chasse pas, mais fait en sorte qu'elle garde « l'ancienne voie d'entrée de son pays », car il la considère beaucoup « plus sûre » que ce qu'il aurait pu inventer par lui-même. Sauron va même jusqu'à la surnommer « sa chatte » (bien qu'elle ne le reconnaisse pas comme son maître), et à lui distribuer orques et prisonniers.

On rencontre donc sa répugnante descendance dans les vieilles forêts de la Terre du Milieu. Les araignées géantes sont intelligentes et sont aussi capables de parler. Elles peuvent facilement piéger et dévorer tous les êtres vivants à part les plus vaillants. Ces araignées, même les plus petites, sont d’une puissance à ne pas ignorer car elles opèrent ensemble et en grand nombre, elles sont venimeuses et tissent leurs toiles avec célérité.



Les Ents

“Il y a donc quelque chose de vrai dans les anciennes légendes sur les habitants des forêts profondes et les gardiens géants des arbres ? Y a-t-il encore des Ents au monde ? Je croyais que ce n'était qu'un souvenir des jours anciens, si même ils représentaient autre chose qu'une simple légende de Rohan.”





“Ent” est le nom donné par les Rohirrim aux Onodrim signifiant “monstre” ou “géant”. Les Ents furent créés par Ilúvatar à l'initiative de Yavanna. Ils sont les Bergers des Arbres, ceux qui protègent les olvar (les plantes), et dont la juste colère est redoutée. Leur première intervention certaine remonte à la Bataille de Sarn Athrad, durant laquelle ils emportèrent les Nains survivants, que nul ne revit jamais. Les Ents ne sont aujourd’hui plus très nombreux, car les femmes Ents ont disparu depuis la fin du Second Âge. Les trois plus anciens Ents vivant en Terre du Milieu sont connus sous les noms de Sylvebarbe (ou Fangorn), Bouclefeuilles (ou Finglas) et Peaurude (ou Fladrif). Sylvebarbe est le gardien éponyme de la forêt de Fangorn.

Les Ents sont eux-mêmes des végétaux semblables à des arbres et dotés de la parole ainsi que de la capacité de se mouvoir. Ils sont plutôt lents, tant à la réflexion qu'à la colère, et semblent parfois touchés par la léthargie, certains devenant alors « arbresques ».
De toutes les races, ce sont les Elfes qu'ils apprécient le plus pour leurs langues mais surtout pour leur grand respect et leur grand amour de tout ce qui pousse. Leurs pires ennemis sont sans conteste les Orques. Leur langue est sonore, lente, répétitive et agglutinante. Elle ne peut être prononcée correctement que par eux seuls. Ils apprécient particulièrement la langue des Hauts-Elfes dont Sylvebarbe parle une variété dialectale : le quenya entique.

A noter qu’il ne faut jamais mettre un Ent en colère. En effet, les flèches contre eux sont vaines. Elles leur font mal et les mettent en fureur, un peu comme des mouches, mais jamais elles ne sauraient les blesser véritablement. Ils ne peuvent pas non plus être empoisonnés et leur peau est très épaisse, bien plus résistante que l'écorce. Pour blesser réellement un Ent, il faudrait une hache très lourde et être plusieurs pour s’assurer qu’ils ne se relève pas sinon… fuyez pauvres fous !

Le cas des Huorns
Les Huorns sont apparemment de vieux Ents qui, avec le temps, sont devenus « arbresques » et sauvages. Cependant ils peuvent toujours parler, se déplacer à très grande vitesse lorsqu'il le faut et communiquer avec les autres Ents. On ne sait combien il y en a, mais ils sont probablement plusieurs centaines. De par leur caractère sauvage, en partie dû à leur profonde colère contre les Orques, leurs pires ennemis, les Huorns sont des êtres dangereux, au point que Sylvebarbe en personne n'ose les rencontrer sans la présence d'autres Ents.



Les Aigles

“Mais ne te souviens-tu pas, Kementári, qu'à ton esprit un autre chant parfois s'en mêlait ? Que ton esprit et le mien se rejoignaient et s'envolaient ensemble comme de grands oiseaux qui s'élançaient au-dessus des nuages ? Cela aussi reviendra, au gré d'Ilúvatar, et avant l'éveil des Enfants les Aigles des Seigneurs de l'Ouest s'élèveront à nouveau comme le vent.”





« Les aigles ne sont pas des animaux bienveillants. Certains sont lâches et cruels. Mais l'ancienne race des montagnes du Nord comptait les plus grands de tous les oiseaux ; ils étaient fiers et forts et avaient le cœur noble. »

Les Aigles sont les principaux serviteurs de Manwë, à qui ils rapportent les nouvelles du monde. Au début du Premier Âge, il les envoya en Beleriand surveiller Morgoth, et ils s'établirent dans les pics du Crissaegrim. Là, ils furent les alliés des Noldor, leur servant de messagers et de gardes, en particulier pour le royaume caché de Gondolin. Ils sauvèrent également à plusieurs reprises de grands personnages : quelques années après Dagor Bragollach, ils sauvèrent Húrin et Huor d'un destin funeste en les transportant à Gondolin, et ils permirent également à Beren et Lúthien de fuir Angband après qu'ils eurent récupéré un Silmaril.

Au cours du Second Âge, les Aigles ne sont mentionnés que comme symboles de la colère des Valar envers les Númenóréens impies : de grands nuages d'orage en forme d'aigles étaient envoyés sur l'île, et les hommes les craignaient grandement. Les Aigles de Manwë s'établirent par la suite dans les Monts Brumeux, les plus hauts des sommets du nord-ouest de la Terre du Milieu. Ils continuèrent, semble-t-il, à être les yeux de Sulímo (Manwë), agissant de temps à autres pour aider les Peuples Libres, par exemple lors de la Bataille des Cinq Armées.

Le plus grand de tous les Aigles qui existèrent jamais fut Thorondor, leur roi, dont les ailes faisaient trente toises d'envergure (environ 58 m); il apparaît à de nombreuses reprises dans les récits du Premier Âge. Au Troisième Âge, les principaux représentants de cette race sont Gwaihir, le Seigneur des Vents, et Landroval son frère, descendants de Thorondor.


Sources
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
 

Les Créatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» Inscriptions aux cours de Soins aux créatures Magiques
» Créatures rares et nommés - Trouée des Trolls
» Les créatures du mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Sur le Seuil... :: Habitants-