Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 II- Le Lindon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: II- Le Lindon   Lun 8 Juin - 12:48



Dernière édition par Eru Ilúvatar le Mar 16 Juin - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: II- Le Lindon   Lun 8 Juin - 12:49

II- Le Lindon


Ce sont les seules terres du Beleriand ayant échappées à la submersion après la Guerre de la Grande Colère. Gil-Galad, le dernier Haut Roi des Noldor y a habité pendant le Second Âge.
Le Lindon est aujourd’hui peuplé par les Elfes de Círdan et les Montagnes abritent de nombreux Nains. L’Ered Luin est aussi appelé Ered Lindon et marque la frontière entre les terres du Lindon et de l’Eriador. En sindarin, Lindon signifie “Lieu de musique”.

Ce territoire est séparé en deux parties par le Grand Golfe de Lhûn (ou de Lune) : le Forlindon et le Harlindon.



le Forlindon

C’est la partie Nord du Lindon fondée après la ruine du Beleriand. Le Forlindon est l’endroit où vont être construit les navires mais c’est également un refuge pour les Eldar.

Le havre elfique du Forlindon, Forlond, est caché et protégé par un fjord encaissé. Un port bien abrité protège de nombreux navires elfiques du rude climat de la Belegaer, Forlond n'est pas aussi peuplé que les Havres Gris voisins, mais il reste un centre urbain important pour les Elfes du littoral. Peu de mortels visitent jamais la cité. Les Elfes y ont passé des siècles à construire les magnifiques vaisseaux qui les emmènent sur le Belegaer vers Aman.




Les éléments naturels

  • Le fleuve Linduin en Forlindon est le plus grand cours d'eau à l'Ouest de l'Ered Luin. Le Linduin prend sa source dans les Montagnes Bleues et se précipite dans le Golfe de Lhûn au port de Forlond. Les Elfes prétendent que le Linduin était jadis le fleuve Gelion d'Ossiriand et que son cours a été changé durant la Grande Bataille. Si c'est le cas, c'est le pâle reflet de ce qu'il était au Premier Âge. Il fait trois cent trente kilomètres de long.

  • Le Felaigram (en sindarin "Mur de Grottes") est une ligne de falaises percée de nombreuses cavernes qui protègent les côtes du Forlindon. Une incroyable variété d'oiseaux de mer niche dans ces falaises, et leurs cris sont aussi forts que le fracas sans fin des vagues.



le Harlindon

C’est la partie Sud du Lindon fondée après la ruine du Beleriand.
Le havre elfique du Harlindon, Harlond, sert également à la construction de navires.
Harlond est plus calme que Forlond ou Mithlond. C'est un lieu de plaisirs simples plutôt que de grandes réalisations. Presque invisible depuis la mer, Harlond se situe derrière un cap abrité. Peu de grands vaisseaux cygnes partent de ce port; mais il y a beaucoup de vaisseaux de plaisance elfiques qui y mouillent afin de faire des incursions en mer.

Les Havres Gris ou Mithlond, les citées jumelles.
Conduits par le Maître Charpentier de Navires Cìrdan, les Elfes partagent avec (anciennement) l’Arthedain les mouillages aux Havres Gris, et les relations entre les deux cultures sont régulières et amicales.
Deux havres, Mithannùlond sur la côte Ouest du Golfe de Lhûn et Mithrònalond sur la côte Est, composent la cité. Le trafic à travers le golfe à bord de navires elfiques gracieux et rapides est assez régulier. La nuit, les fanaux à la proue des navires font danser leurs lumières sur les eaux du golfe. Comme pour la plupart des cités elfiques, Mithlond est un lieu magique et beau. La plupart des Humains craignent les Havres Gris et les évitent; quant aux Elfes, ils ne voient aucune raison de s'occuper des petites affaires des races mortelles. Cependant, Mithlond est une cité ouverte, et les Elfes ne repoussent pas les honnêtes voyageurs qui arrivent à leurs portes; mais leur accueil peut sembler froid à ceux qui les connaissent pas.

Le cas particulier d’Edhellond.
Edhellond est un ancien port dans le Sud de Gondor, en Belfalas, situé à l’embouchure de la rivière  Morthond se trouvant au Nord-Est de Dol Amroth.  Cette cité fut fondée avant la fin du Premier  ge par les Elfes de Doriath -essentiellement des Teleri- qui ne voulaient pas rester en Beleriand en raison de leur aversion pour les Noldor. Après le Second  ge, le port est devenu un lieu de construction de navires dans le but de naviguer vers l’Ouest, loin de la Terre du Milieu vers les Terres Immortelles.
Amroth, Prince de la Loríen, s’est noyé près d’Edhellond alors qu’il recherchit sa bien aimée Nímrodel. L’une des servantes de Nímrodel, l’Elfe Mithrellas, fut prise pour épouse par le Númenoréen Imrazór et ensemble, ils eurent un fils : Galador, qui fonda la lignée des Princes de Dol Amroth.

La cité est située sur un îlot déchiqueté; l'accès est ainsi impossible si on n'est pas invité par les Elfes. On entre dans la ville par des grottes marines qui abritent une petite flotte elfique. Entouré par des terres humaines, Edhellond n'est pas touché par cette proximité et conserve tout son caractère elfique.

Les éléments naturels

  • Amon Draug est la colline étant le point le plus élevé du Lindon, culminant à 498 mètres d’altitude.




L’Ered Luin ou Montagnes Bleues

Les Montagnes Bleues sont essentiellement de marbre et de calcaire, avec des cavernes naturelles en sous-sol. Une forte concentration de minerai de cuivre leur donne une teinte bleutée quand on les voit de loin. Jadis, l'Ered Luin contenait des métaux précieux, mais des millénaires d'occupation par les Nains ont réduit ces réserves à un faible filon d'or dans des mines isolées des vallées. Les Nains basent désormais leur industrie sur des métaux moins nobles, lesquels sont encore présents en abondance : cuivre, fer et étain. Les contreforts sont composés de grès et de schiste plissé, ce qui offre un paysage géologique varié.

Les sommets au Nord du Golfe de Lhûn sont généralement plus élevés que ceux du Sud. Certains conifères poussent sur les pentes, mais ils disparaissent au-dessus de 1.500 mètres. Des champs de neige et des calottes glacières perdurent toute l'année sur la chaîne septentrionale. Les Nains ont construit ici leurs cités de Nogrod et Belegost au cours du Premier  ge, et leurs descendants conservent avec fierté leur héritage. Quand le Beleriand était encore intact à l'Ouest, les sommets étaient beaucoup plus élevés que maintenant. Cependant, le cataclysme qui a provoqué la chute du Beleriand sous les flots a également fracassé nombre des plus hautes montagnes de l'Ered Luin.

Les hauteurs des Montagnes Bleues offrent un petit refuge quoique temporaire contre les épidémies ou la guerre ; leurs mines fournissent, quoique en petite quantité, du fer, de l'étain et du cuivre. Mais le commerce entre les Nains et les Hommes d’Eriador et les Elfes se poursuit car ils sont d’habiles fabricants d'armes aussi bien que d'extraordinaires joailliers et fabricants de jouets.


Les villes

  • Les Halls de Thorin sont d'anciennes mines des Montagnes Bleues où bon nombre de Nains rescapés d'Erebor sont venus s'installer. Thorin II Ecu-de-Chêne et son peuple réhabilitèrent les mines et en firent un lieu de vie agréable. Après la reconquête d'Erebor, des familles de Nains restèrent et s’enrichirent dans la cité. Les Halls de Thorïn sont difficiles d'accès et sont défendus par une unique porte de bois renforcée de fer.

  • Jadis, Belegost fut une des plus grandes cités naines de la Terre du Milieu, fondée par les Barbes-feu. La grande porte, détruite, est située au bout d'un long, large et haut couloir creusé à même la montagne.
    Aujourd'hui, c'est une citadelle naine en ruines. Quelques hardis explorateurs nains entrent parfois dans les ruines dans l'espoir de trouver des reliques de leurs ancêtres.

  • Nogrod, tout comme Belegost, se situe dans le Nord des Montagnes Bleues. Ce fut jadis la capitale du peuple Nain des Torses-Larges. Elle a été détruite dans le cataclysme qui a précipité le Beleriand sous l'océan. Les salles inondées et brisées de la cité sont abandonnées depuis des millénaires. L'entrée de la cité se trouve au bout d'un long sentier escarpé; une large entrée non fermée semblable à l'entrée d'une grande caverne. Juste après, un long escalier descend jusqu'à la porte de la cité, détruite.


Les éléments naturels

  • L'Annùduin prend sa source dans l'Ered Luin près des ruines de Nogrod et Belegost. Elle coule dans le Nan-i-Naugrim pour se jeter dans le Lhûn.

  • Nan-I-Naugrim est une vallée abritée se trouvant au pied du mont Dòlmed dans l'Ered Luin dans une superficie de 800 km carrés. Une petite colonie de Nains s'y est installée dans des cavernes creusées dans les parois de la vallée.

  • Le Lossotil est le plus haut sommet de l'Ered Luin, une montagne de 2 895m d’altitude.

  • Le Dolmed était jadis le plus haut sommet de l'Ered Luin, mais il s'est fendu et effondré sur lui-même avec la Chute du Beleriand. Ce sommet des Montagnes Bleues abrite les ruines naines de Nogrod et Belegost. Au pied de la montagne, dans une vallée appelée Nan-i-Naugrim, de nombreux nains demeurent toujours. Le Dolmed culmine à  1 948 mètres d'altitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
 

II- Le Lindon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gondoriens de The-Alex
» Présentation d'Ereinion
» Réserver son avatar.
» II- Le Lindon
» Galdor l'elfe gris du Lindon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Sur le Seuil... :: Géographie-