Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 III- L'Eriador

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: III- L'Eriador   Lun 8 Juin - 12:56



Dernière édition par Eru Ilúvatar le Mar 16 Juin - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: III- L'Eriador   Lun 8 Juin - 12:59

III- L’Eriador


Aussi appelé les Terres Solitaires par les Hommes et les Hobbits. Ce territoire est celui compris entre l’Ered Luin à l’Ouest et les Monts Brumeux à l’Est. Les terres les plus peuplées sont celles de la Comté et de Bree. En dehors de ces enclaves, les terres du Royaume perdu d’Arnor ont été désertée et sont aujourd’hui dangereuses, peuplées de vagabonds.


La Comté

Le pays des Hobbits à l’Ouest de la rivière Brandevin.

Situés sur la Grande Route de l'Est, Hobbitebourg et Grand'cave voient passer plus de voyageurs bizarres que la plupart des zones rurales de la Comté. Ce sont les deux plus grands villages de la Comté qui abritent une économie locale basée sur l'agriculture, l’élevage, le brassage de la bière et l'herbe à pipe.
Elle n'a guère de défenses si ce n'est le réseau de trous et de maisons hobbits éparpillées un peu partout.


Le Pays de Bree

Bree est la plus grande ville du Pays de Bree, une paisible région agricole de l’ancien Arthedain, largement autonome. La ville est construite autour d'une grande colline et protégée par une petite levée de terre surmontée d'une épaisse haie. De nombreux smials, ou trous de Hobbits, se trouvent sur les flancs de la colline de Bree; c'est ainsi l'un des rares endroits des Terres du Milieu où se produit une coopération entre les races. En raison de sa situation centrale, Bree voit passer d'étranges gens, et la ville est un lieu idéal pour acquérir des informations.
La garde de la ville comprend les gardiens des portes ainsi que la garde régulière, ces derniers ne sont formés que d'une manière superficielle. Il n'y a que quatre gardiens des portes, dont le devoir est de veiller aux portes de Bree la nuit et de vérifier l'identité des retardataires. La garde régulière arrête les ivrognes et les malfaiteurs très occasionnels dans la petite prison de la ville. Il y a quatre sections de la garde, une dans chaque village.
Bree est dirigée par un maire, souvent très estimé des ses habitants, élu pour un mandat de 3 ans.


Les villes en ruine d’Arnor

Depuis la chute du Roi Ostoher en 1410 du Troisième Âge, l'ancien port númenóréen de Tharbad n'est plus qu'un amas de ruines. Pourtant, Tharbad était l'une des plus grandes des villes d'Eriador et fut la capitale du Cardolan. Les guildes de voleurs et de bandits contribuèrent à la chute de la ville.
De nombreuses caravanes de toutes les Terres du Milieu passent toujours sur le vieux pont, toujours en état.

Ancienne capitale de l'Arthedain, Fornost se présente aujourd'hui comme une forteresse en ruines. Ce fut autrefois le principal centre de la culture et du commerce de l'Arthedain. Perchée stratégiquement sur la crête la plus élevée des Hauts du Nord, elle est en outre protégée par des fosses et palissades de terre et de pierre sous ses hauts et courbes murs en pierre, Fornost abrita la famille royale et de la noblesse du royaume d'Arthedain en plus des renommés prophètes, des savants, artisans et de leurs nombreux assistants et domestiques.

Située sur les rives du lac Nenuial, Annùminas fut la demeure des rois d'Arthedain jusqu'au pillage de 1409 TA, lorsque les hordes du Roi-Sorcier submergèrent tous les anciens territoires d'Arnor. Elle possédait jadis le statut de plus belle cité dùnadan du Nord; elle avait de larges avenues bordées d'arbres et de gracieux édifices de marbre blanc. Aucun mur n'entourait la ville, qui était reconnue comme un endroit de paix et de savoir. Des pillards ont nettoyé les ruines, mais il y a beaucoup d'histoires qui parlent de salles scellées sous la bibliothèque et le palais.

Colonie de Nùmenor établie par Aldarion au 9ème siècle du Deuxième Âge, Lond Daer a été ruinée par un raz de marée cataclysmique en 3319 du Deuxième Âge.


Les villes en Eregion

Imladris (ou Fondcombe) est nichée au creux d'une vallée profonde et étroite qui se trouve entre les bras Nord et Sud du Bruinen. Protégé au Nord et à l'Est par d'abrupts éperons des Monts Brumeux et au Sud et à l'Ouest par la rivière, le val possède de formidables défenses naturelles. Elle ne suffit toutefois certainement pas à le garder à l'abri des espions du Seigneur Ténébreux; seul le pouvoir d'Elrond permet de protéger la Vallée Cachée.
La seule voie d'accès à Imladris depuis l'Ouest passe par le gué, par un bois épais qui recouvre la rive Sud du Bruinen (bras Sud), ensuite il faut descendre un chemin escarpé battu par les vents, puis traverser une étendue de prairies jusqu'à un pont étroit.
À l'Est de Fondcombe, la vallée s'élargit quelque peu et s'ouvre sur un certain nombre de vergers, de vignobles et de champs labourés. Un petit étang, nourri par des torrents glacés, irrigue les terres et isole encore plus la vallée.
La demeure d'Elrond abrite la plupart des Eldar rescapés d'Ost-in-Edhil; bon nombre de Noldor y ont trouvé refuge.

Celebrimbor le Forgeron, créateur des Grands Anneaux, s'établit ici, à Ost-in-Edhil tout comme Sauron sous son beau déguisement d'Annatar. Ost-in-Edhil fut détruite par les hordes de Sauron en 1697 du Deuxième  ge après que les Elfes aient découvert sa traîtrise. Les survivants ont fui vers les havres de la Lòrien et de Fondcombe. Les humains évitent désormais les ruines par crainte des pièges et d'une sinistre magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: III- L'Eriador   Ven 26 Fév - 22:29

Fornost


Fornost est une très ancienne cité et la plus importante de l’ancien Royaume d’Arnor. Fondée par Elendil en 3320 du Second Âge, elle devint la capitale de l’Arthedain en lieu et place d’Annúminas lors de la division de l’Arnor en 861 du Tiers Âge. Durant la funeste guerre contre le Royaume d’Angmar, elle fut la gardienne de deux palantiri, ceux d’Annúminas et d’Amon Sûl.


En 1974 du Troisième Âge, le Roi Sorcier vainquit le courageux Royaume d’Arthedain et s’empara de la Cité. Eärnur du Gondor, arrivant trop tard pour soutenir son cousin, souleva une très grande armée. Outre les troupes du Gondor vinrent s’adjoindre les survivants parmi les dúnedain du nord, mais également une armée d’elfe du Lindon emmenée par Círdan (parmi ces troupes se trouvaient d’illustres personnages tels Glorfindel). La bataille de Fornost eut alors lieu, voyant la déroute de l’armée du Roi Sorcier et la fin du Royaume d’Angmar. Mais l’Arthedain et plus encore l’Arnor n’était plus et la cité tomba à l’abandon.
Suivant les conseils de Gandalf le Gris, Aragorn, jeune chef des rôdeurs du nord décide d’entamer la reconstruction de Fornost, en 2981. Lorsqu’ils débutèrent leur oeuvre, la cité n’était qu’une ruine. Les murs d’enceinte avaient été gravement touchés et les quartiers d’habitation étaient littéralement détruits. Seul bâtiment ayant résisté à la folie d’Angmar et aux affres du temps, le palais royal conservait sa majesté.

Carte à venir

Fornost est situé au nord de l’Eriador, au sud des Hauts du Nord. La Route Verte emmène les voyageurs jusque Bree. Dans cette zone de moyenne montagne, la cité-forteresse est bâtie dos à l’une des montagnes. Originellement, Elendil voulait en faire une cité forteresse infranchissable. Il s’est ainsi inspiré de deux joyaux de l’architecture des hommes : Fort-le-Cor et Minas Tirith.
Ainsi à l’image de la citadelle du Rohan, Fornost est bâtie à flanc de montagne, faisant face à une plaine. Avantage non négligeable par rapport au Gouffre de Helm, la plaine lui faisant face est plus réduite et se rétrécit à mesure que l’on s’approche de la Cité. Ainsi le désavantage du nombre devient moindre et la défense plus aisée.
Comme Minas Tirith, Fornost est construite sur plusieurs niveaux, cinq pour être exact. Chaque niveau a une fonction propre et un système de défense sophistiqué. Toutefois, lors de la reconstruction, seuls trois niveaux ont pu être réhabilités. Il est dit que par temps clair, le souverain de Fornost peut voir Bree depuis les hauteurs du palais.


  • D’un point de vue général, la cité est entourée par un mur d’enceinte. Ce mur est surveillé et protégé jour et nuit. La situation de la cité, en hauteur, permet d’avoir une vaste vue sur la plaine lui faisant face et donc une attaque surprise est impossible. La Route Verte mène a une immense porte. Cette dernière est un cadeau des nains des Monts Bleus et est d’une robustesse exceptionelle. D’un point de vue défensif, le mur d’enceinte est équipé de quatre balistes. Elrond lui même a fourni des plans à Aragorn, ainsi ces armes sont particulièrement efficaces et nécessitent peu de main d’oeuvre afin de les faire fonctionner.

  • Derrière ce mur d’enceinte se trouve le premier niveau. On y trouve les habitations, les jardins permettant une agriculture de siège ainsi que le quartier marchand. Peuplé de moins de trois mille hommes, les besoins de la cité sont encore faibles. On y trouve quatre tavernes, trois auberges et quelques magasins principalement consacrés aux biens de première nécessité. A ce niveau se trouve un forgeron et une école. Enfin, la cité reste relativement pauvre et les demeures de la population vétustes.

  • Un mur plus petit sépare le premier du second niveau. Là se trouve les quartiers militaires. Il est nommé le Fort par les habitants de la ville. Dans ce niveau se trouve les casernes militaires, les atelier d’entraînement ainsi qu’un bâtiment où sont entreposées les armes. Ce quartier est particulièrement vivant puisqu’une grande partie des rôdeurs font partie de l’armée régulière. Afin de simplifier la reconstruction, chaque dúnedain vivant à Fornost dédie deux jours de la semaine aux tâches militaires et sont mobilisables en cas de guerre. Ainsi, chaque jour environ deux cent hommes jouent le rôle de sentinelles sur le mur d’enceinte et les missions de police dans la cité.

  • La roche naturelle sépare le dernier niveau du quartier militaire. Plusieurs mètres, impossibles à escalader sur lesquelles échelles et autres machines de siège ne peuvent rien, le protègent. Seul accès, une porte également offerte par des nains. Celle-ci, plus petite, est si compacte qu’elle est presque indestructible. Elle est entourée par de hauts murs sur lesquels des archers peuvent se poster afin de faire pleuvoir leurs flèches. Derrière le mur se trouve un vaste quartier qui surplombe toute la cité. Ce quartier est nommé la Citadelle. Le bâtiment le plus important est le Palais. Il y abrite le gouverneur de la Cité, mais également les hôtes de marque ainsi que le chef des rôdeurs. Lorsqu’il est présent dans la cité, ce dernier en devient naturellement le gouverneur. Devant le palais se trouvent de vastes jardins qui commencent à montrer leur magnificence. A l’ouest du palais se trouve e quartier médical avec un vaste hôpital de fortune. Les travaux actuels visent à lui donner une allure plus convenable car lorsque la guerre viendra, nombreux seront les hommes ayant besoin des talents de guérison des infirmières et médecins. L’aile est du niveau supérieur est consacré aux demeures bourgeoises. Pour l’heure, les travaux dans cette zone sont au point mort.


En conclusion, Fornost apprend à vivre de nouveaux. Du fait de sa faible population, la cité est encore minuscule. Toutefois, les travaux ont prévu de pouvoir faire tripler la population sans en souffrir. La principale tâche des bâtisseurs fut de faire de la demeure des dúnedain du nord une forteresse facilement défendable. L’aide des nains et des elfes jumelée à leur savoir faire leur a permis de parvenir à leurs fins. Mais seule une bataille fera preuve de leur savoir faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
MessageSujet: Re: III- L'Eriador   

Revenir en haut Aller en bas
 

III- L'Eriador

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lundi 25 octobre 21H - Domptage du cheval de l'Eriador
» Arnor defendeur de l'eriador
» Les plus Beaux Trolls d'Eriador (Sarnur 16/01/09) 21 h 30
» La faction de l'Eriador
» Les portes de la ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Sur le Seuil... :: Géographie-