Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 La faction de Gondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: La faction de Gondor   Mar 9 Juin - 20:31

Le Gondor

“Ils voyaient les tours de la Cité loin en contrebas, tels des pinceaux blancs touchés par la lumière du soleil ; toute la vallée de l'Anduin était comme un jardin et les montagnes de l'Ombre étaient voilées d'une brume dorée. D'un côté, leur vue atteignait jusqu'au gris Emyn Muil, et le reflet du Rauros semblait une étoile scintillant au loin ; tandis que de l'autre côté, ils voyaient le Fleuve comme un ruban étiré jusqu'à Pelargir, et au-delà il y avait une lumière en bordure du ciel, qui évoquait la Mer.”




Fondé par les fils d’Elendil, le Gondor est le fleuron de la grandeur humaine. Plus vaste Royaume des Hommes et allié du Rohan, il forme la première ligne de défense face aux maléfices de Sauron.

Voici ce que vous pourrez retrouver dans ce sujet :



La géographie générale

Le Gondor est le plus grand Royaume de la Terre du Milieu. A l’origine, ses frontières sont ainsi définies : à l’Ouest par la Gwathló ; à l’Est par la Mer Intérieure de Rhûn ; au Sud par la rivière Harnen  et au Nord par le Celebrant. Toutefois les frontières actuelles du Royaume sont bien plus réduites. Au Sud, le Poros ; au nord une ligne allant de l’Isen jusqu’au Montagnes Blanches et à l’Est le Mordor sont des frontières bien plus réalistes.

Ci-dessous vous trouverez un descriptif général des régions, mais vous trouverez plus de renseignement dans ce sujet.


✣ Le Royaume de Gondor, à la fin du Tiers Âge, contrôle de nombreux fiefs :

  • L’Anórien : en Sindarin, le pays du soleil. Sa Capitale est Minas Tirith (autrefois Minas Anor). La région s’étend au nord de la Cité et elle est bordée par le fleuve Anduin et les rivières Mering et Entalluve. A son sud s’étendent les Montagnes Blanches.
  • L’Anfalas : en Sindarin le long rivage. Région occidentale, elle s’étend le long de la Baie de Belfalas entre la Lefnui et la Morthond. Cette partie du Royaume est peu densément peuplée.
  • Le Belfalas : nom pré-númenóréen. Région qui s’étend le long de la baie éponyme entre la Morthond et l’Anduin. Il fait partie de la « Terre du Prince » également appelé Dor-En-Ernil. Ce Prince n’est autre que le Seigneur de Dol Amroth, chef-lieu de cette région. La légende veut que les Seigneurs de cette cité aient du sang elfique dans leurs veines. Ce dernier se nomme aujourd’hui Imrahil.
  • L’Ethir Anduin : Delta de l’Anduin. Il s’agit d’une région située eu sud-est du Royaume. Elle regroupe les îles du delta de l’Anduin. Ses habitants sont principalement des pêcheurs.
  • L’Ithilien : en Sindarin le Pays de la Lune. Cette région est orientale à l’Anduin et frontalier avec le Mordor. Au Nord le Marais des Morts est sa limite et au sud, le Poros le sépare de terres hostiles. Cette région est primordiale d’un point de vue stratégique. Aujourd’hui dépeuplée, l’Ithilien abrite des bases secrètes à l’image d’Henneth Annûn (base de Faramir dans Les Deux Tours). Du temps de sa splendeur, la capitale de cette région fut Minas Ithil désormais tristement célèbre sous l’appellation de Minas Morgul.
  • Le Lamedon : nom pré-númenóréen. Région située au sud des Montagnes Blanches, elle a pour ville principale Calembel. Son dirigeant est Angborn.
  • Le Lebennin : en Sindarin les cinq rivières. Région côtière située au sud-ouest de Minas Tirith, sa capitale est Pelargir. Cette ville portuaire est l’un des poumons économiques du Gondor. Elle fut fondée par les Númenóréens.
  • Le Lossarnach : en Sindarin Arnach Enneigé. Région situé au sud-ouest de Minas Tirith, au sud des Montagnes Blanches. Les hommes de cette région n’ont pas d’ascendance purement Dúnedain car beaucoup descendent des hommes présents avant la création du Gondor. Son seigneur est Forlong le Gros.
  • Tol Falas : il s’agit d’une île située à l’embouchure de l’Anduin. Elle est couverte de collines et nul ne sait si cette île est peuplée.
  • La Vallée de Morthond : c’est une région de hautes terres située entre les Montagnes Blanches. Son Seigneur est Duinhir qui dirige une armée réputée pour ses archers.


Absents de ces descriptions, deux éléments importants de la géographie doivent être mentionnés. Le premier est la ville d’Osgiliath. Ancienne capitale du Gondor, la ville est en grande partie rasée. Toutefois une guerre de pouvoir terrible fait rage entre les héritiers de Númenor et les forces du Mal pour sa domination. Second élément, le Chemin des Morts traverse les Montagnes Blanches trouvant leur sortie en Gondor. La région d’Erech notamment vit ans une peur constante des terribles fantômes. Enfin, une des frontières du Gondor est matérialisée par l'Argonath.



L'histoire

« Dans le Sud, le royaume de Gondor dura longtemps, et sa splendeur s'accrut pendant une période, rappelant en quelque façon la puissance de Nûmenor, avant sa chute. Ce peuple éleva de hautes tours, des places fortes et des havres pour un grand nombre de navires, et la couronne ailée des Rois des Hommes était redoutée de gens de multiples langues. Leur ville capitale était Osgiliath, Citadelle des Étoiles, au milieu de laquelle coulait la Rivière. Et ils bâtirent Minas Ithil, Tour de la Lune Montante, à l'est, sur un épaulement de la Montagne de l'Ombre, et à l'ouest, au pied des Montagnes Blanches, ils construisirent Anor, la Tour du Soleil Couchant. Là, dans les cours du Roi, poussait un arbre blanc, issu de la graine de l'arbre qu'Isildur avait apporté par-dessus les eaux profondes, et la graine de cet arbre venait auparavant d'Eressëa, et avant encore de l'extrême ouest au jour d'avant les jours où le monde était jeune. »
Elrond lors du Conseil d’Elrond.


Elendil faisait partie des Fidèles à Númenor. Lorsqu’Illúvatar détruisit l’île, Elendil et les Fidèles avaient fui. La légende dit qu’un vent puissant venu d’Aman les sauva d’une mort certaine et les aida à rejoindre la Terre du Milieu. Avec ses fils, Elendil fonda deux Royaumes. Au Nord serait l’Arnor sur lequel il règnerait. Au sud serait le Gondor où conjointement et sous son égide règneraient ses deux enfants Isildur et Anárion.
Afin de marquer ce triptyque, Anárion régna sur Minas Anor (Tour du Soleil), Isildur régna sur Minas Ithil (Tour de la Lune) tandis que la capitale du Royaume fut Osgiliath (Citadelle des Etoiles). Mais rapidement Sauron refit surface en Terre du Milieu et une guerre sans merci fit rage. Lorsque Minas Ithil tomba, Isildur partit pour le Nord afin de chercher le renfort de son père. Durant cette période, Anárion défendit sa Cité et la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes fut conclue. Durant le siège de Barad-dûr tombèrent Elendil et Anárion. Toutefois Isildur parvint à arracher l’anneau de pouvoir et Sauron disparut… pour un temps.
Isildur se languissait de sa famille au Nord. Ainsi il nomma son neveu, Meneldil fils d’Anárion régent du Gondor. Mais lors de son voyage, Isildur tomba au Champ d’Iris et le régent se proclama Troisième Roi du Gondor.


La lignée des Rois (3320 2A – 2050 3A)

  • Elendil (3320 – 3441 2A)
    Il posa les fondations du Gondor avec ses fils Isildur et Anárion qui régnèrent sous son égide. Il périt au cours du siège de Barad-dûr.

  • Isildur (3441 2A – 2 3A)
    Après avoir vaincu Sauron, Isildur remit de l’ordre dans les affaires du Gondor. Il périt en voulant rejoindre sa famille dans le Nord.

  • Meneldil (2 – 158)
    Nommé régent par Isildur, il se proclama Roi du Gondor à la mort de celui-ci. Son règne fut orienté dans la reconstruction du Royaume après la Guerre. Il avait la réputation d’un homme courtois très avisé.

  • Cemendur (158 – 238)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Eärendil (238 – 324)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Anardil (324 – 411)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Ostoher(411 – 492)
    Sous son règne fut reconstruit Minas Anor, en 420. Il fut également le premier Roi à subir une invasion par les Orientaux en 490.

  • Rómendacil Ier (492 – 541)
    Originellement Tarostar, il se rebaptisa Rómendacil (Vaiqueur de l’Orient) après sa victoire face aux Orientaux. Il mourut lors de nouvelles invasions orientales.

  • Turambar (541 – 667)
    Il repoussa les Orientaux à son tour et conquit de nombreux territoires à l’Est.

  • Atanatar Ier (667 – 748)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Siriondil (748 – 830)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Tarannon Falastur (830– 913)
    Il fut le premier des Rois-Navigateurs comme en témoigne le nom qu’il se choisit : Falastur (Seigneur des côtes). Sous son règne, les frontières du Gondor s’étendirent sur les côtes de la baie de Belfalas. Sans enfant, son neveu lui succéda.

  • Eärnil Ier (913 – 936)
    Il reconstruisit Pelargir et alla conquérir l’Umbar en 933 qui devint un avant-poste du Gondor dans la lutte contre les Haradrim. Il mourut en mer, sombrant du fait d’une tempête.

  • Ciryandil (936 – 1015)
    Son règne fut marqué par la lutte pour la conservation des Havres d’Umbar. Il périt au cours d’u siège de ceux-ci par le Harad.

  • Hyarmendacil Ier (1015 – 1149)
    Originellement Ciryaher, il lutta farouchement contre les hommes du Harad. Profitant de la supériorité maritime du Gondor, il obtint une éclatante victoire en 1050 et obligea les Haradrim à reconnaître la souveraineté du Gondor. Il fut alors appelé Hyarmendacil, le Vainqueur du Sud. Le restant de son long règne fut synonyme de paix.

  • Atanatar II (1149 – 1226)
    Son règne amorça le déclin du Gondor. On dit de lui qu’il s’intéressait plus aux fastes qu’à la gouvernance.

  • Narmacil Ier (1226 – 1294)
    A l’image de son père, il se désintéressait totalement de la politique au point de faire de Minalcar, son neveu, le régent en 1240. Il mourut sans enfant, laissant son frère devenir Roi.

  • Calcamil (1294 – 1304)
    Tout comme son frère et son père, il ne s’intéressa pas aux affaires du Royaume, laissant son fils régent avant de lui succéder.

  • Rómendacil II (1304 – 1366)
    Originellement Minalcar, il devint régent du Royaume dès 1240. Faisant face à une nouvelle invasion par les orientaux en 1248, il obtint une grande victoire et détruisit leur campement à l’est de la Mer de Rhûn. Il devint alors Rómendacil, Vainqueur de l’Est. Par la suite, il fortifia l’Anduin et fit construire les colossales statues de l’Argonath. En outre, il renforça les relations diplomatiques avec les Hommes du Nord, y envoyant son fils Valacar en tant qu’ambassadeur.
    Son règne fut paisible malgré quelques remous provoqué par le mariage de son fils avec une descendante des Hommes du Nord.

  • Valacar (1366 – 1432)
    Ses épousailles avec la fille d’un grand seigneur des Hommes du Nord ne fut pas du goût de tous en Gondor. Ainsi, lorsqu’il mourut après un règne paisible, les provinces méridionales étaient au bord de la révolte.

  • Eldacar (1432 – 1437)
    Son accession au Trône du Gondor fut remise immédiatement en cause car on lui reprochait de ne pas avoir un sang pur de Dúnedain. La Lutte Fratricide débuta ainsi lorsque des troupes rebelles des provinces du sud s’attaquèrent aux fidèles à Eldacar. Malgré ses qualités de stratège, il fut pris au piège à Osgiliath et fut forcé de s’enfuir vers le Nord en abandonnant sa couronne.

  • Castamir (1437 – 1447)
    Frère de Rómendacil II, Castamir prit le pouvoir des mains d’Eldacar. Castamir était un homme cruel et fourbe. Au cours de la Lutte Fratricide, il mit Osgiliath à feu et à sang. Le Palantir de la Cité tomba dans l’Anduin et fut perdu. Lorsqu’il devint Roi, il effectua de nombreux massacres et fit exécuter Ornendil, fil aîné d’Eldacar qui avait été fait prisonnier.
    Nombres de Dúnedain s’éloignèrent de cet homme plus intéressé par sa flotte que par son peuple et ils rejoignirent petit à petit Eldacar. En 1447, Eldacar revint à la tête d’une armée composée tant de Dúnedain que d’Hommes du Nord et affronta Castamir désormais surnommé l’Usurpateur par son peuple. Il fut défait lors de la Bataille des Gués de l’Erui et tué de la main même d’Eldacar.

  • Eldacar  (1447 – 1490)
    Eldacar fut restauré sur son trône. Toutefois le Royaume du Gondor avait subi de lourdes pertes. La Lutte Fratricide avait tué un grand nombre de Dúnedain. Umbar fut également perdu, les partisans en fuite de Castamir s’en emparant. Ainsi et bien que la fin de règne d’Eldacar se passa dans la paix, elle marqua le début de la lente décadence du peuple du Gondor dont l’espérance de vie ne cessa de diminuer. En outre, la puissance du Gondor, tant terrestre que maritime, avait été gravement atteinte.

  • Aldamir (1490 – 1540)
    Il mourut lors d’une bataille contre les Haradrim et les Corsaire d’Umbar.

  • Hyarmendacil II (1540 – 1621)
    Originellement Vinyarion, il vengea son père en remportant en 1551 une grande victoire contre les Haradrim. Il devint Hyarmendacil, Vainqueur du Sud.

  • Minardil (1621 – 1634)
    Il mourut à Pelargir lors d’une attaque des Corsaires d’Umbar dirigée par les descendants de Castamir.

  • Telemnar (1634 – 1636)
    Il prépara longtemps une expédition dans le but de venger la mort de son père. Cependant, alors qu’il allait partir en guerre, la Grande Peste de 1636 fit son apparition et l’emporta outre-tombe ainsi que toute sa famille. L’Arbre Blanc dépérit à sa mort.

  • Tarondor (1636 – 1798)
    Neveu de Telemnar, il lui succéda et replanta une graine de l’Arbre Blanc. Il passa son long règne à réorganiser le Royaume.

  • Telumehtar (1798 – 1850)
    Exaspéré par l’audace des Corsaires d’Umbar, Telumehtar prit les armes et alla combattre l’Umbar en 1810. Vainqueur, il prit la ville et tua les derniers descendants de Castamir. Cette réussite lui valut le nom de Umbardacil, Vainqueur de l’Umbar.

  • Narmacil II (1850 – 1856)
    Le début de son règne fut marqué par l’invasion des Gens-des-Chariots. Il prit la tête d’une grande armée et s’allia aux Hommes du Nord et mena la bataille vers le Rhovanion. Une terrible défaite s’en suivit et le Roi périt au cours de la bataille laissant son Royaume dans une bien terrible position : amputé de toutes ses terres à l’est de l’Anduin en dehors de l’Ithilien et affaibli par une grande défaite.

  • Calimehtar (1856 – 1936)
    Dès son accession au Trône, Calimehtar fut résolu à venger son père. Avec l’aide des Hommes du Nord, il attira les Gens-des-Chariots loin de leur foyer du Rhovanion. La bataille eut lieu en 1899 sur la Plaine de Dagorlad et la victoire des hommes du Gondor fut écrasante, tant et si bien que les Gens-des-Chariots disparurent bien longtemps.
    En 1900, le Roi décida d’ériger la Tour Blanche de Minas Anor.

  • Ondoher (1936 – 1944)
    Il rapprocha le Gondor du Royaume d’Arthedain, sa fille épousant Arvedui, héritier du trône. En 1944, le Gondor fit face à deux menaces : au nord les Gens-des-Chariots et au sud les populations de Khand et les Haradrim venus détruire le Gondor. Ondoher décida de scinder son armée en deux s’en allant combattre dans le nord et laissant le sud à Eärnil, descendant du Roi Telumehtar. Devant la porte de la Morannon, Ondoher et ses fils furent tués par les Gens-des-Chariots.
    L’intendant Pelendur assura alors la gouvernance du Royaume dans l’attente d’un héritier unanimement accepté. Il rejeta ainsi la candidature d’Arvedui d’Arthedain avant de donner le trône à Eärnil, descendant d’Anárion.

  • Eärnil II (1944 – 2043)
    Lors de la guerre ayant couté la vie à Ondoher, Eärnil, général du Gondor, vainquit les hommes du Harad qui avait franchi le Poros. Alors qu’il se portait au secours de son Roi, il apprit sa mort et la vengea en prenant le camp des Gens-des-Chariots et en les chassant d’Ithilien après avoir pris soin de brûler leur chariot. Il fit valoir ses droits à la couronne et devint Roi.
    Alors que l’Arthedain faisait face à l’Angmar, il envoya son fils Eärnur à la tête d’une grande armée. Malheureusement, il arriva trop tard et ne se battit que pour défaire le Roi Sorcier sans pouvoir sauver ce qui subsistait du Royaume fondé par Elendil.
    A son retour au Mordor, le Roi Sorcier assiégea Minas Ithil. Celle-ci tomba en 2002 et fut rebaptisée Minas Morgul.

  • Eärnur (2043 – 2050)
    Le Destin d’Eärnur est grandement lié à sa participation à la défense de l’Arthedain. Accompagné de Círdan des Havres Gris et de Glorfindel d’Imladris, il lutta contre les armées du Roi Sorcier et les mit en déroute. Le Roi Sorcier le provoqua alors en duel mais le cheval d’Eärnur, épouvanta, l’emmena loin du serviteur de Sauron. Glorfindel délcara à cette occasion que nul homme ne pourrait tuer le chef des Nazgûls.
    A la mort de son père, Eärnur devint le dernier Roi du Gondor. A de nombreuses reprises, le Roi-Sorcier défia Eärnur, se moquant ouvertement de lui et de sa prétendue couardise lors de leur confrontation en Eriador. En 2050, ce dernier releva finalement le défi malgré les tentatives de l’Intendant Mardil à l’en dissuader. Partant au combat, il déposa la couronne sur le tombeau de son Père. Plus jamais on n’entendit parler de lui.

C’est ainsi que prit fin la lignée des Rois et débuta la lignée des Intendants du Gondor.



La lignée des Intendants souverains du Gondor (2050 – nos jours)

Les Intendants du Gondor ont depuis longtemps accompagné le Roi et leur lignée est tout aussi prestigieuse, remontant au premier Dúnedain ayant accompagné Elendil. Mais à la mort d’Eärnur, aucun successeur de la lignée d’Anárion ne se manifesta. Mardil occupa alors le rôle de souverain. Toutefois et comme il en devint l’usage, ils ne furent pas Roi. De ce fait, ils ne trônèrent donc pas et ne portèrent pas de couronne.

  • Mardil (2050 – 2080)
    Sous son règne débute la Paix Vigilante, après qu’en 2063 une intervention de Gandalf à Dol Guldur ne pousse Sauron vers l’Est. Les frontières sont bien gardées. Les Sages sont inquiets du retour de Sauron.

  • Eradan (2080 – 2116)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Herion (2116 – 2148)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Belegorn (2148 – 2204)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Húrin Ier (2204 – 2244)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Túrin Ier (2244 – 2278)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Hador (2278 – 2395)
    Il fut le dernier homme du Gondor à atteindre l’âge de 150 ans, marquant le déclin de l’espérance de vie des Dúnedain.

  • Barahir (2395 – 2412)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Dior (2412 – 2435)
    Il n’eut pas d’enfant et son neveu lui succéda.

  • Denethor Ier (2435 – 2477)
    Fin de la Paix Vigilante.
    En 2460, Sauron revient à Dol Guldur beaucoup plus puissant qu’en 2063 lorsque Gandalf l’en chassa.
    En 2475, les Uruk-hai envahissent l’Ithilien et prennent Osgiliath. Boromir, fils de Denethor (et oui déjà 500 ans avant) repoussa les hordes ennemis. Toutefois Osgiliath qui avait été ravagée et son pont de pierre détruit, dut être abandonnée.

  • Boromir (2477 – 2489)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Cirion (2489 – 2567)
    En 2509 du règne de Cirion apparut une menace. Les Balchoth, peuplade orientale soumise à Dol Guldur, envahirent le nord-est du Gondor. Voyant le péril, Cirion alla quérir l’aide des Éothéod. En 2510, la situation devint critique. Alors qu’une armée du Gondor était sur le point de se faire refouler par l’envahisseur, Eorl le Jeune intervint et décima l’armée des Balchoth.
    Cirion amena alors Eorl le Jeune sur la colline de Halifirien et par le Don de Cirion lui accorda le Calenardhon à l’exception d’Angrenost pour lui et pour son peuple et ce jusqu’au retour du Roi. Ensemble, ils firent alliance éternelle entre les deux peuples et Eorl prononça le serment éponyme.

  • Hallas (2567 – 2605)
    Fut à l’origine du nom de Rohan et de Rohirrim pour désigner le royaume du Roi de la Marche et son peuple.

  • Húrin II (2605 – 2628)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Belecthor Ier (2628 – 2655)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Orodreth (2655 – 2685)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Ecthelion Ier (2685 – 2698)
    L’année de sa mort il ordonna la reconstruction de la Tour Blanche de Minas Tirith qui fut appelé par la suite Tour d’Ecthelion. Il n’eut pas d’enfant et son petit cousin lui succéda.

  • Egalmoth (2698 – 2743)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Beren (2743 – 2763)
    Durant le Rude Hiver, le Gondor et son allié du Rohan furent attaqués de toutes parts, en particulier par les Corsaires d’Umbar. Son fils, Beregond, parvint à repousser les envahisseurs au printemps mais le Rohan était en piteux état. Voyant en sa présence un signe de puissance et le pensant digne de confiance, Beren confia à Saruman les clefs de la Tour d’Orthanc.

  • Beregond (2763 – 2811)
    Durant son règne, il fut confronté à l’exode des Orques fuyant la Guerre des Nains et des Orques se déroulant dans les Monts Brumeux.

  • Belecthor II (2811 – 2872)
    L’année de sa mort, l’Arbre Blanc de Minas Tirith mourut. On ne put trouver de nouvelles pousses, de ce fait il resta sur pied.

  • Thorondir (2872 – 2882)
    Il n’est pas d’évènement particulier sous son règne.

  • Túrin II (2882 – 2914)
    En 2885, les Haradrim envahirent le Harondor et menacèrent l’Ithilien. Aidé des fils du Roi Folcwine de la Marche, il leur infligea une cuisante défaite lors de la bataille des Gués du Poros.
    En 2901, les Uruk-hai vinrent à leur tour menacer la tranquillité en Ithilien. Les hommes désertèrent alors la région. Afin de pouvoir mener une lutte plus efficace contre l’ennemi, Túrin lança la construction de repère secret dans la région d’Ithilien. Henneth Annûn en est le plus parfait représentant.

  • Turgon (2914 – 2953)
    Peu avant sa mort, Sauron annonça son retour en 2951. Les jours ne feraient plus que s’assombrir.

  • Ecthelion II (2953 – 2984)
    Lorsqu’il devint Intendant, le Gondor était dans un grand état de faiblesse. Ecthelion II était toutefois homme de grande sagacité et il œuvra au renforcement du Royaume. Il put en outre compter sur les conseils avisés d’un mystérieux conseiller répondant au nom de Thorongil qui l’aida à reprendre l’Umbar.

  • Denethor II (2984 – nos jours)
    Durant la durée de son règne, Denethor put voir la puissance du Mordor grandir. Sa fierté le poussa à regarder dans le Palantir et ce qu’il vit, malgré une grande résistance, ne fit que l’enfoncer dans le pessimisme. Le seul espoir qu’il voit pour le Royaume réside en son aîné, le Capitaine Boromir.


Us et coutumes

Les races
Le Gondor est un vaste territoire peuplé par les hommes. Si les Dúnedain sont les fers de lance de la nation, il existe bien des hommes de moindre lignée. En outre, les légendes racontent que des Elfes parcoururent autrefois les allées de Dol Amroth et que parmi ses habitants et surtout les plus nobles coulent du sang elfique.
Plus d’informations sur les races sont à découvrir ici.


Langues
La langue principalement utilisée au Gondor est le Westron ou encore Occidentalien. Il s’agit, de façon générale, de la langue commune en Terre du Milieu. Toutefois, parmi les personnalités bénéficiant d’une certaine érudition, la maîtrise de l’Adûnaïque est encore fréquente.
Plus d’informations sur les langues ici.


D’un point de vue militaire
Du fait de son affaiblissement, la stratégie du Gondor est plus défensive. En effet, face à un ennemi dont la puissance ne fait que s’accroître, Denethor II et ses prédécesseurs ont choisi de préparer des postes de défense stratégique :

  • Osgiliath. L’ancienne Capitale est primordiale pour la défense de Minas Tirith. Si Osgiliath venait à tomber, une voie royale pour les armées du Seigneur Ténébreux serait déroulée.
  • Cair Andros. Second point de passage possible pour les troupes du Mordor, le passage de Cair Andros ouvrirait la route de l’Anorien. De là, les troupes ennemies pourrait déferler sur Minas Tirith et sur le Rohan.
  • Amon Hen et Amon Lhaw. Le point de passage proche de l’Argonath. Cependant, tenir cette position semble de plus en plus compliqué
  • Ithilien avec Henneth Annûn et Emyn Arnen. Cette terre doit tenir afin de stopper les avancées du Harad.


Pour cela, le Gondor peut compter sur la plus grande armée de la Terre du Milieu, en dehors de celles du Seigneur Ténébreux.
L’organisation militaire est très présente dans les Cités du Gondor. On sait que la principale force de l’armée réside dans son infanterie terriblement organisée. Les soldats sont souvent aguerris du fait du conflit larvé qui couve avec le Mordor. Ils sont sous la responsabilité d’un officier. Les officiers répondent à leur Capitaine qui dirige la défense d’une partie de la ville. Enfin chaque armée dispose d’un Général. Les membres de la famille dirigeante ont un rôle à part. Leur attribut marque leur importance, toutefois ils ne sont pas automatiquement Général et bien souvent doivent s’aguerrir en tant que Capitaine. L’Intendant ou le Roi, le cas échéant, est  le Général en chef des armées de Gondor. En outre, il est des unités d'élite comme les Gardes de la Citadelle ou les Gardes de la Fontaine qui sont composées de troupes d'élite.

A l’image de leurs cousins du Nord, les Dúnedain ont formé des escadrons de rangers (ou Rôdeurs). Faramir les commande. Ils sont situés en Ithilien et œuvrent à saper le regroupement des forces de Sauron en Mordor. Boromir de son côté est assigné à la défense de Minas Tirith et à la conservation d’Osgiliath. Grâce aux efforts combinés des deux frères, l’ancienne Capitale est sauve.
En tant que Capitale, Minas Tirith jouit d’un système de défense très élaboré. La Cité est composée de sept murs de pierre afin de ralentir toute tentative d’invasion au sein de ceux-ci. En outre, plus on avance parmi les niveaux, plus les gardes sont aguerris et disposent d’équipement de qualité. Les Gardes de la Citadelle dont les heaumes sont faits de mithril en sont un exemple frappant.
D’un point de vue équipement, l’armée du Gondor jouit de la splendeur d’autrefois. Leurs armures sont étincelantes et les armes jouissent des meilleures attentions. Au niveau de l’armement, les soldats apprennent à manier aussi bien l’épée que la lance. Des milices d’archer sont également formées, bien que les archers de Morthond soit les plus réputés du pays. Au niveau de la cavalerie, le Gondor dispose de cavaliers expérimentés. Toutefois ils sont incapables de rivaliser dans cet art avec les Rohirrim.

D’un point de vue diplomatique, le Gondor est allié avec le Rohan. Entre ces deux nations existe un canal de communication d’une rapidité et d’une efficacité terrible : les feux d’alarme d’Amon Dîn.


Culture

  • Tradition d’Isildur.
    Après la mort d’Elendil, Isildur déposa ses restes au sommet de l’Eilenaer sur les Montagnes Blanches. Il déclara que nul homme autre qu’un héritier d’Elendil ne serait autorisé à venir en ce lieu. Par la suite ce lieu devint un lieu de pèlerinage pour les Rois du Gondor et leur Héritier. Ce lieu fut nommé Amon Anwar. Mais cette tradition prit fin lorsque Cirion, jugeant que l’Amon Anwar ne se trouvait plus au centre du Royaume mais trop proche de la frontière avec le Rohan, retira la cassette contenant les restes d’Elendil pour les mener à Minas Tirith.

  • Don de Cirion
    En échange de leur aide et pour sceller une alliance éternelle, Cirion, Intendant du Gondor, offrit aux Rohirrim le Calenardhon. Il est dit qu’au retour du Roi, ce don devrait être réédité.

  • Les Maisons de Guérison
    Situées dans le sixième cercle de Minas Tirith, les maisons de Guérison offraient soin aux malades et blessés. Il est dit que le savoir des guérisseurs était tel qu’il pouvait soigner toutes les maladies. Une légende circule parmi les guérisseurs, elle parle du retour du Roi et qu’il se signalerait comme étant un guérisseur.



Sources
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lcdardra.forumactif.org
 

La faction de Gondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La faction de Gondor
» (SDA) Gondor 500 points
» Liste Gondor 2 000 points
» Trébuchet du Gondor !
» gondor de boromir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Sur le Seuil... :: Les factions-